lundi 1 mai 2017 01:26

« Si nous ne refusons pas individuellement l’idée que l’histoire de vie est écrite à priori, il est difficile de se mobiliser pour écrire la sienne ».

COP22 : entretien avec M. Abdellah Boussouf

dimanche, 06 novembre 2016 21:30

Dans un entretien accordé au quotidien arabophone Al Massae, publié le lundi 7 novembre 2016, M. Abdellah Boussouf, Secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME), a déclaré que la participation du CCME à la COP22 a pour objectif de s’ouvrir aux institutions africaines similaires au Conseil. Le CCME invite à cet effet plusieurs acteurs du domaine de la migration, notamment africains, à s’engager dans une action commune afin de créer, à l’issue de la rencontre de Marrakech, un forum des institutions concernées pour travailler ensemble sur les grandes questions liées aux changements climatiques.

Abdellah Boussouf, le Secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) a accordé un entretien au quotidien Espagnol El Pais le 18 novembre 2015.

Il aura fallu des années d’attente et de débats politiques acharnés entre la droite et la gauche, avant que l'Italie n’adopte la loi sur la citoyenneté.

Une loi, d’autant plus importante pour la communauté marocaine qu’elle va lui permettre de s’intégrer plus facilement dans la société italienne. Dans l’entretien qui suit, M. Khalid Chaouki, député italien d’origine marocaine et coordinateur du groupe « immigration » au Parlement italien, nous explique l’impact de l’adoption de cette loi sur la communauté d’origine marocaine résidant en Italie.

Le président français François Hollande, qui va entamer, le samedi 19 septembre 2015,une visite d’amitié et de travail officielle au Maroc à l’invitation de SM le Roi Mohammed VI, a souligné la détermination de la France d’aller plus loin dans son partenariat d’exception avec le Maroc.

Idbihi, un livre qui relate le  parcours exceptionnel d’un aventureux qui  a fait de sa vie un hymne à la lutte et la joie de vivre. De la ville blanche, Casablanca,  à  la ville des lumières, Paris, le protagoniste s’est engagé pour servir les Maghrébins par l’engagement syndical et l’action culturelle. Il fut un grand passionné de la musique marocaine. Il en fait son issue. D’ailleurs c’est grâce à lui que certains artistes marocains ont pu faire leurs premiers pas à Paris en l’occurrence de Najat Atabou, Ammouri Mbark, Naima Samih, Izenzaren et autres. Un livre écrit sous la plume de Youssef Haji avec Mostafa Idbihi . Les propos.

A l'heure où un nombre grandissant de Français rejoint les terres du djihad, l'islamologue Rachid Benzine explicite les racines sociales du phénomène. Et les dangers du salafisme radical actuel.

Karima Moual : Monsieur le Ministre, jamais comme au cours de ces dernières années la rive sud de la Méditerranée n’a été aussi fondamentale. Sa stabilité - non seulement en matière de sécurité mais aussi en celle économique – concerne la nôtre aussi. De l’Italie avant tout, et de toute l'Europe. Comment répondre à ce nouveau défi ?

Sénatrice (PS) de Paris depuis 2004, Bariza Khiari se dit “farouchement républicaine et sereinement musulmane”. Peu sollicitée par les médias depuis les attentats qui ont frappé Paris la semaine dernière, elle confie ses frustrations, ses colères, mais aussi ses espoirs dans une société plus égalitaire où les citoyens auraient envie de “faire ensemble”. Entretien réalisé en marge d’une conférence sur la liberté d’expression à l’Unesco.

Après la série d’attentats à Paris, du 7 au 9 janvier 2015, touchant successivement la liberté de la presse avec la tuerie à Charlie Hebdo, l’autorité de l’Etat avec l’assassinat d’une jeune policière à Montrouge et les Juifs de France avec la prise d’otages de l’Hypercacher à la porte de Vincennes, bien des questions se posent.

Page 1 sur 2

revue de presse

Les entretiens du symposium

ZOOM sur ...

Portraits

Actualités

Google+ Google+