vendredi 24 mars 2017 15:48

Chokri Moussaoui, un Marocain dans le top 10 des entrepreneurs aux Pays-Bas

Il a été choisi en 2013 parmi le top 10 des meilleurs entrepreneurs aux Pays-Bas. Le jeune marocain Chokri Mousaoui, cofondateur et PDG d'Eternal Sun, spécialisée dans les technologies de simulation solaire basée à Delft, aux Pays-Bas, est loin d'être au bout de ses rêves.

Ce Marocain de 31 ans est aujourd'hui des plus heureux des jeunes entrepreneurs dans l'énergie propre aux Pays-Bas et ailleurs : en trois ans seulement, il a réussi à se faire une place de choix parmi les cleantech entrepreneurs les plus en vue.

Une large clientèle de par le monde, une ruée des investisseurs et des instituts de recherche et des prix prestigieux. Le parcours brillant de Chokri Mousaoui et de son entreprise Eternel sun, cofondée avec son camarade de classe Stefan Roest, est impressionnant et devrait inspirer plus d'un aux Pays-Bas, au Maroc mais aussi de par le monde.

Si au début, l'ambition de Mousaoui, originaire de la région d'Al Hoceima, n'allait pas au-delà de celle d'un jeune lauréat de l'université de technologie de Delft, consistant à produire des plaques photovoltaïques pour commercialisation, le hasard mais aussi le savoir-faire le mènera par la suite à concevoir un équipement très innovateur et inédit qui va changer la destinée du jeune marocain et de son collègue et, avec elle, l'industrie solaire dans le monde.

Il s'agit d'un simulateur solaire qui teste l'efficacité de tous les types de panneaux et la qualité des modules solaires et des matériaux, le premier du genre au monde.

Chokri Mousaoui, aujourd'hui PDG à 31 ans d'Eternal Sun, raconte dans un entretien à MAP-Amsterdam, l'engouement inédit pour ce système innovant paru en 2011. Deux semaines après les chaleureuses félicitations de leur professeur, les premières commandes aux Pays-Bas fusent au grand bonheur des jeunes concepteurs.

"On nous a demandé de faire un prix. Moi et mon collègue n'en revenions pas!", se rappelle le jeune PDG. Et c'est parti pour Chokry et son collègue. La première livraison était programmée quatre mois plus tard.

Et puisque les bonnes nouvelles ne viennent jamais seules, groupes de recherches et universités de haute technologie du monde entier emboitent le pas et font leur commandes du système pour pouvoir contrôler et valider la qualité de leurs plaques photovoltaïques.

Le système obtient ainsi d'excellentes évaluations de la communauté internationale de la simulation solaire.

"Eternal Sun a ainsi vu le jour et notre produit et notre service ont été acquis et sollicités en Chine, en Corée du Sud, en Turquie, à Singapour, en Inde mais aussi dans plusieurs autres pays du Moyen-Orient, d'Asie et d'Amérique", se réjouit Moussaoui.

Aujourd'hui, des instituts de recherche, des fabricants ainsi que des autorités de certification choisissent Eternal Sun pour la validation de la qualité des modules solaires et des matériaux.

Une grande réputation qui a valu à l'entreprise, se félicite le jeune PDG, le prix du Global Ideas Award lors du Cleantech Open Global Forum dans la Silicon Valley, pôle des industries de pointe en Californie, aux Etats-Unis.

Dernier gage en date attestant de la confiance grandissante dans l'avenir de l'entreprise, Eternal Sun vient de conclure un financement de série A à hauteur de 2 millions d'euros avec la société belge d'investissement, Vermec S.A.

Ce financement est destiné à élargir les activités internationales de vente et des services de la jeune entreprise, dont l'activité est allée au-delà de l'industrie solaire, et concerne aujourd'hui également des équipements innovants et des tests précis pour le monde de l'automobile, de l'aérospatiale et du secteur chimique.

De même, il relève, non sans fierté, que la plus grande entreprise impliquée dans la production et l'installation des plaques destinées au parc de Ouarzazate au Maroc est aussi un client d'Eternal Sun et fait appel à ses services.

Pour lui, le Maroc, un pays fort de sa stabilité politique et son potentiel naturel gigantesque, aux côtés d'autres pays comme la Turquie, l'Arabie Saoudite, l'Inde et la Corée du sud, a fait un choix audacieux en voulant diversifier ses modes d'approvisionnement en énergie.

Moussaoui se dit disposé d'apporter sa contribution à ce grand projet du Maroc, notamment en matière de développement des start-up en partageant son expérience avec les jeunes entrepreneurs marocains.

Les investisseurs cherchent la stabilité politique et le bon climat d'investissement et le Maroc est chanceux d'avoir les deux à la fois, souligne le PDG d'Eternal Sun, ajoutant que le désert marocain constitue une aubaine pour les investisseurs dans l'énergie solaire.

Aux côtés de ses missions en tant que PDG d'Eternal Sun, Chokri Mousaoui est également conférencier très sollicité. Il a donné des conférences à Shanghai, Berlin, San Francisco, Singapour, Dubaï et très bientôt à Paris.

"Je suis prêt à aller au Maroc pour partager mon expérience, ses hauts et ses bats, avec mes compatriotes marocains", lance-t-il.

Eternal Sun dont le chiffre d'affaire a atteint en 2014, selon Moussaoui, un milliard d'euro, a vu le jour dans le fameux incubateur YesDelft!, le premier d'Europe et troisième au niveau mondial. Il constitue aujourd'hui une référence dans son domaine d'activité grâce à la persévérance de ses fondateurs, mais aussi au climat favorable qu'offre l'incubateur de Delft où se côtoient sans manières jeunes entrepreneurs, milliardaires et chercheurs.

Une leçon, et une seule, que le jeune Chokry tient à transmettre aux jeunes entrepreneurs marocains : "Just begin ! (lancez-vous) et ne vous laissez pas vaincre par les premières chutes".

Said Youssi, MAP

revue de presse

Les entretiens du symposium

ZOOM sur ...

Actualités

Google+ Google+