samedi 24 juin 2017 06:51
« Aucun artiste ne pouvait imaginer que la personne qui négociait avec lui les termes d’un contrat artistique dans les salons privés d’un palace parisien était un OS. Après mes rendez-vous je reprenais la route, direction Renault-Billancourt et mon bleu de travail. »
Le CCME a publié un nouvel ouvrage intitulé: "Immigration marocaine en Espagne : Portraits" qui cherche à présenter au public marocain les parcours de marocains résidant en Espagne qui ont réussi le défi de l'intégration positive dans les pays d'accueil, mais qui sont en dehors du Spectrum de l’attention médiatique.
L’idée de ce livre vient dans le cadre des activités du CCME qui promeut la pensée sur la relation entre les médias et la migration et ce au cours de la première conférence des journalistes marocains dans le monde, qui se est tenue à Al Jadida en Février 2011 qui a réuni 250 journalistes et professionnels des médias venant de 19 pays, en majorité des acteurs sociaux et journalistes dans les médias internationaux majeurs.
Cette Anthologie des écrivains marocains de l’émigration composée par le romancier et critique littéraire Salim Jay fait son écho à son Dictionnaire des écrivains marocains ( Eddif/Paris-Méditerranée, 2005). Vous trouverez dans cette anthologie matière à admiration et à réflexion.
Après son Anthologie des écrivains marocains de l’émigration, le raomancier et critique littéraire Salim Jay nous donne à lire avec cette nouvelle antholo- gie un panorama impressionnant de cette littérature méditerranéenne consa- crée à l’immigration-émigration : de La jambe sur la jambe du Libanais Faris Chidyaq (1885), en passant par Albert Cossery, l’Égyptien de Saint-Germain- des-Prés, pour s’achever avec Samba pour la France de Delphine Coulin.

revue de presse

Les entretiens du symposium

ZOOM sur ...

Portraits

Actualités

Google+ Google+