Communiqué de presse

mardi, 09 juin 2009

Le Conseil de la communauté marocaine à l'étranger et le Centre Jacques Berque tiennent un séminaire international pluridisciplinaire sur « la nouvelle condition migrante »

Organisé par le Conseil de la communauté marocaine à l'étranger (CCME) en partenariat avec le Centre Jacques Berque pour les études en sciences humaines et sociales (CJB, Rabat), un séminaire portant sur « La nouvelle condition migrante » s'est achevé ce samedi 6 juin 2009 à Moulay Idriss.

Ce séminaire, qui a duré deux jours et demi, a permis à des chercheurs confirmés et d'horizons différents, en provenance du Maroc et de six autres pays, de partager leurs expériences et d'apporter des éléments de compréhension sur les mutations qu'ont connu les migrations ces vingt dernières années. Cet effort de clarification a également porté sur les politiques publiques nationales et internationales.

Ce séminaire pluridisciplinaire a rassemblé des chercheurs du Maroc (Université Mohammed V-Agdal, Rabat ; Association marocaine d'études et de recherche sur la migration, AMERM ; Ecole Nationale d'Agriculture de Meknès ; Centre Jacques Berque pour les études en sciences humaines et sociales, CJB), de France (Institut National d'études démographiques, INED ; Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, EHESS ; Université Paris X ; Migrinter, Université de Poitiers), d'Allemagne (Network Migration in Europe, Berlin), d'Espagne (Université d'Alicante), d'Italie (Université de Milan), de Belgique (Germe, Université Libre de Bruxelles) et des Etats-Unis (Université de Princeton).

Les participants ont croisé les approches (géographie, économie, démographie et sociologie) et ont exposé des recherches menées au Maroc, dans les pays du Golfe, au Liban, en France, en Italie, en Belgique, en Allemagne, en Espagne, dans les pays d'Europe de l'Est, aux Etats-Unis et en Amérique latine.

Ces interventions ont été suivies de larges moments de débat autour des thèmes et concepts aujourd'hui utilisés en sciences sociales et humaines pour analyser les nouveaux phénomènes migratoires : féminisation des mobilités, vulnérabilité des migrants, migrations circulaires, transnationalisme, diasporas, rôle des Etats, évolution des politiques migratoires et des procédures d'accueil, précarisation des marchés du travail, rôle économique, politique et social des migrants tant dans les pays d'immigration que dans les pays d'origine.

Ce séminaire s'inscrit dans le cadre des activités de prospective du CCME et reflète le souci du CCME de promouvoir la recherche au Maroc sur les phénomènes migratoires, en multipliant les opportunités d'échanges scientifiques entre les chercheurs marocains et leurs collègues étrangers.

Outre une publication collective, les participants ont notamment décidé d'organiser de futurs débats et échanges scientifiques internationaux.

Pour toute information :

Ahlame Rahmi

Véronique Manry

CCME

 Télécharger le communiqué de presse

 

Revue de presse

Les entretiens du symposium

Actualités

Google+ Google+