Coup d’envoi des « voyages de la connaissance » en partenariat avec le CCME

vendredi, 05 mai 2017

Le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) a organisé, jeudi 4 mai 2017 à la Faculté de gouvernance et des sciences économiques et sociales de l’Université Mohammed VI polytechnique (FGSES-UM6P) à Rabat, le vernissage de l’exposition « Histoire des Marocains aux Pays-Bas : présence & mémoire », dans le cadre des journées scientifiques sous le thème « les  voyages de la connaissance », tenues du 04 mai au 12 mai 2017 au sein de la même faculté.

S.E. Mme Désirée Bonis, ambassadeur des Pays-Bas au Maroc, présente au vernissage, a félicité le CCME pour « le soutien qu’il apporte aux Marocains du monde ». Elle s’est dite réjouie de revoir les photographies de migrants marocains de cette exposition qui représentent « une partie de la société néerlandaise, puisque 400.000 de mes concitoyens sont d’origine marocaine et j’en suis fière car ils ont énormément enrichi les Pays-Bas ».

« La migration est de nos jours un sujet de premier ordre, il est sur la langue de tous les responsables politiques mais ce qui est dommage est que beaucoup d’entre eux en ignorent les atouts », a affirmé Mme l’ambassadeur ajoutant que « souvent, les migrants se montrent plus créatifs et entreprenants que les personnes qui n’ont pas migré ».

Mme Bonis a rappelé à cet effet quelques exemples de réussite des Marocains aux Pays-Bas : « je cite Khadija Arib, Présidente de la Chambre basse, Hakim Ziyech, joueur de l’Ajax d’Amsterdam et sélectionné dans l’équipe nationale marocaine de football, Ahmed Boutaleb, maire de Rotterdam, élu personnalité de l’année aux Pays-Bas en 2014 … ».  

Marleen Henny, responsable de la coopération universitaire internationale au sein de la Faculté de gouvernance et des sciences économiques et sociales, a insisté dans son intervention sur l’important rôle de ces journées scientifiques dans l’échange et le partage des connaissances. Elle a également mis en valeur les réalisations du programme « Zeytoun » auquel adhèrent plusieurs universités étrangères, notamment eu Europe, et qui a, entre autres, pour objectif la mise en place de programmes d’échanges d’étudiants afin de connaître les cultures et sociétés étrangères.

Intervenant lors de cette rencontre, M. Ahmed Siraj, chargé de mission au CCME, a remercié S.E. Mme Désirée Bonis d’accompagner le CCME et la Faculté de gouvernance et des sciences économiques et sociales du choix du thème de ces journées pour « les voyages de la connaissance ». « Tout projet de mobilité ou de voyage, quelles qu’en soient les causes, cache avant tout un besoin de connaissance et d’immersion culturelle, cultuelle … », a-t-il indiqué.

Grâce à la migration et à la dynamique de la mobilité nous avons aujourd’hui « la littérature du voyage qui représente un patrimoine pour l’humanité : les écrits d’Ibn Battouta, El Meknassi et d’autres nous ont fait découvrir le monde et sont aujourd’hui des références de la connaissance ».

Cette mobilité pour la connaissance est perpétuée aujourd’hui encore par la communauté marocaine estudiantine dans plusieurs pays du monde, notamment en France ou les Marocains forment la première communauté estudiantine étrangère.

Pour sa part, M. Abdellatif Maaroufi, chargé de mission au CCME et réalisateur de l’exposition, a présenté les grandes étapes qui y sont illustrées précisant que « les royaumes du Maroc et des Pays-Bas ont une histoire partagée grâce à la migration : en 1960 les Pays-Bas comptaient seulement 3 Marocains et il est extraordinaire aujourd’hui de savoir qu’ils sont près de 400.000 dont 90% ont la nationalité néerlandaise ».

Le public a également assisté à un reportage de la télévision néerlandaise intitulé « pas de couscous mais du travail fastidieux », récit du recrutement de main d’œuvre aux Maroc à Oujda en 1969.

CCME

revue de presse

Les entretiens du symposium

ZOOM sur ...

Portraits

Actualités

Google+ Google+