mercredi 18 octobre 2017 21:34

Frankfurt: Rencontre autour du bilan de la formation de 40 imams marocains en Allemagne

mercredi, 27 septembre 2017

Une rencontre dans la ville de Frankfurt a été tenue le 26 septembre 2017 afin de faire le point sur  les résultats du projet dont la durée s'est étalée sur 2 ans (2015-2017) de formation linguistique, culturelle et de réhabilitation des imams marocains dans le Land de Hessen, en Allemagne. Porté par le Conseil de la communauté marocaine à l'étranger,  le Conseil européen des Ulémas marocains et l'Institut allemand Goethe, le programme linguistique a bénéficié à  plus de 40 imams,majoritairement des marocains travaillant à Hessen. 

Lors du discours d'ouverture, le responsable du projet de l'Institut Goethe, Sebastian Jonas et Abdou Samad Yazidi, ont affirmé que si les critiques en matière d'intégration des imams et des musulmans sont nombreuses il est rare que l'on pense aux outils pouvant permettre aux imams d'être efficaces. 

2V9A7760
Le consul marocain à Frankfurt, M.Mohamed Achghou, qui a prononcé un discours au nom de l'ambassadeur marocain à Berlin, a salué l'initiative, qui a ouvert de nouveaux horizons au nom du dialogue et un débat constructif  grâce à la capacité de nouveaux mécanismes de communication et de connaissances. «Il est important pour tout imam de transmettre les principes de l'islam authentique et la religion de tolérance du juste milieu, en particulier pour les jeunes et les femmes, afin de leur permettre de s'ouvrir à la fois à une éducation religieuse et aux valeurs universelles».

2V9A7908
Le consul général a rappelé que dans son discours du 20 août 2016,SM le Roi Mohammed VI avait lancé un appel aux  citoyens marocains résidant à l'étranger en leur rappelant qu'ils sont à l'avant-garde des défenseurs de la sécurité et de la paix dans leur pays de résidence et des citoyens appelés à lutter contre l'extrémisme et l'isolement.
M.Boussouf : un projet proactif qui peut être réalisé dans d'autres pays
Pour le Secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine à l'étranger, ce projet coïncide avec les récentes élections allemandes qui ont  connu l'émergence de l'extrême droite (AFD) au Parlement. Et quelques semaines après les attentats terroristes de Barcelone où  un imam autoproclamé a été désigné comme la source de l'endoctrinement des terroristes. Ce qui pose la question du rôle des Imams dans l'endoctrinement religieux au sein des sociétés occidentales.
M.Boussouf a en outre affirmé que la discipline  des imams pendant 2 ans montre leur volonté de dialogue avec la société de résidence qui consiste à encadrer la jeunesse, en lui présentant l'islam véritable, qui est celui de la coexistence, de la paix et la prospérité du pays de résidence et du pays d'origine.

IMG 7042
Le Secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine à l'étranger a par ailleurs aussi  souligné le rôle joué par le Maroc dans le domaine religieux en matière d'encadrement religieux qui n'est pas nouveau et surtout pas né suite aux attaques terroristes, puisqu'il dispose depuis plusieurs années d'un programme pro-actif et avant-gardiste pour la réhabilitation de l'imam qui permettent à ce dernier de disposer  d'outils scientifiques et sociologiques (voire  milieux sociaux), humanitaires et philosophiques de la société dans laquelle il vit. Il a par la même occasion appelé les imams ayant participé au projet linguistique de communiquer avec la communauté et de répondre aux questions en suspens et à un extrémisme attribué à tort à la religion. 

2V9A7915
M. Boussouf a également exprimé le souhait du Conseil que ce projet, le premier de son genre en Europe, soit suivi  par d'autres projets, qu'il s'agisse de ce modèle dans différents territoires allemands ou de l'extension à d'autres pays européens "parce que nous voulons que l'imam joue son rôle en  cohérence avec la société, car nous considérons qu'il n'y a pas de contradiction entre l'islam et les valeurs des sociétés occidentales".
M.Khalid Haji: l'Imam est nécessaire pour "saisir" la culture de son temps et renouveler ses normes
Dans le même contexte, M.Khalid Al-Hajji, Secrétaire Général du Conseil européen des Ulémas marocains, a évoqué les défis auxquels sont confrontés les musulmans en Europe, qui vit à son tour, une crise d'identité, où la communauté musulmane fait partie de la construction de l'Europe de demain. M. Khalid Haji a ensuite posé la question de savoir comment élever l'Imam au statut juridique du clergé en Europe de la même manière que pour d'autres religions.Il a affirmé que la communauté musulmane doit être convaincue qu'elle est partie intégrante de l'Europe de demain et qu'il s'agit du statut moral et la considération des Hommes de foi.

2V9A7842
Le Secrétaire général du Conseil européen des Ulémas marocains a estimé  que la langue seule ne suffit pas, ajoutant qu'il faut tirer profit du système religieux qui se caractérise par la modération, la tolérance et le respect de l'Autre en conformité avec  l'environnement européen.

2V9A7788
Lors de la clôture de cette rencontre inédite, il a été procédé à la remise de diplômes aux imams ayant participé à ce projet pilote en Europe.
CCME

 

revue de presse

Les entretiens du symposium

ZOOM sur ...

Portraits

Actualités

Google+ Google+