vendredi 16 novembre 2018 18:08

Ifrane: Signature d'une Convention pour qualifier les Marocains du monde à plaider la cause du Sahara marocain

vendredi, 22 décembre 2017

Le Conseil de la communauté marocaine à l'étranger (CCME) et le Ministère chargé des Marocains résidant à l'étranger et des affaires de la migration ont signé, vendredi 22 décembre 2017 à Ifrane, une convention pour lancer un programme de qualification des jeunes Marocains résidant à l'étranger à plaider la cause du Sahara marocain.

Dans une allocution à cette occasion, M. Abdelkrim Benatiq, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé des Marocains résidant à l’étranger et des Affaires de la migration, a félicité le CCME des initiatives qu'il entreprend depuis sa création pour les jeunes et le vivre-ensemble et qui ont été couronnées par la publication de plusieurs ouvrages de valeur en matière de  migration.

Selon M. Benatiq, cette convention a pour objectif de munir les jeunes Marocains à l'étranger du savoir nécessaire pour pouvoir plaider la cause nationale dans les sociétés où ils vivent, et ce en organisant des sessions de formations au profit de cadres spécialisés en coordination avec le ministère, comprenant notamment l'histoire, les sciences politiques. 

IMG 7974

Pour sa part, M. Abdellah Boussouf, Secrétaire général du CCME, s'est réjoui de l'attachement des jeunes présents à l'Université d'hiver à leur pays d'origine, et de l'intérêt qu'ils portent à la question de la souveraineté nationale, rappelant que dans ses discours, Sa Majesté le Roi Mohammed VI alloue une importance particulière aux jeunes Marocains du monde et les considère comme un capital immatériel, puisqu'ils ont cumulé expertise et compétence à même de contribuer au développement du pays.

Concernant la convention, M. Boussouf a affirmé qu'il s'agit d'une initiative qui a été décidée pour plusieurs raisons, notamment la demande croissante de ces jeunes d'acquérir le savoir scientifique nécessaire autour de la question du Sahara, se félicitant de l'interaction positive du ministère de tutelle.

Selon le Secrétaire général du CCME, la convention signée a l'ambition de présenter une formation académique qui comprend les aspects historiques, politiques et culturels liés à la question de la souveraineté nationale.

CCME

Revue de presse

Les entretiens du symposium

Actualités

Google+ Google+