De l’Histoire des Marocains aux Pays-Bas aux relations historiques maroco-sénégalaises

dimanche, 11 février 2018

La première rencontre connaitra son coup d’envoi avec « L’Histoire des Marocains aux Pays Bas » de M.Abdellatif Maaroufi publié dans la collection du CCME en 2016.

Les participants :

M.Abdellatif Maaroufi

Chercheur et journaliste maroco-néerlandais, né en 1954 à Boujad. Il quitte le Maroc en 1977 et poursuit ses études à Paris où il obtient un doctorat en sciences économiques à l’université Paris X. Il s’installe ensuite aux Pays-Bas et réside à Amsterdam depuis 1984. Abdellatif Maroufi fut consultant en matière de politique de la vieillesse pour le centre CABO, chef de rédaction du journal Al Mizan et journaliste durant de nombreuses années pour la radio hollandaise (NOS/NPS). Militant de longue date pour les droits des migrants, il est président de l’association Dakira qui se consacre à l’histoire de l’immigration et notamment ses aspects culturels et artistiques. Depuis fin 2009, Abdellatif Maroufi est chargé de mission au Conseil de la communauté marocaine à l’étranger. Il a publié en 2016 dans la collection du CCME, un livre intitulé "Histoire des Marocains aux Pays-Bas".

M.Kacem Achahboune

Né à Tetouan en 1961, il a obtenu son DEA à l’Université Mohammed V de Rabat. Durant sa carrière aux Pays-Bas, il a occupé plusieurs postes, notamment professeur de langue arabe, puis responsable dans la Fédération des Seniors musulmans. Kacem Achahboune a été membre fondateur et Secrétaire général de l’Université islamique de Rotterdam jusqu’à 2001. Actuellement, il est président de la Fondation Dialogue pour l’amitié maroco-néerlandaise. En parallèle, il intervient régulièrement comme acteur actif au sein d’organisations régionales et nationales. En 2015, Il a traduit « Yemma » du néerlandais vers l’arabe dans la collection CCME et a co-réalisé le film documentaire Ânaq en 2017.

M.M’Hamed El Oufrassi 

M’Hamed El Oufrassi est né à Tafensa, province d’Al Hoceima, et vit à Amsterdam, Président de l’association des Marocains pour les droits humains aux Pays-Bas (KMM) de 2003 à 2007, il a contribué à l’organisation de diverses activités associatives aux Pays-Bas et au Maroc, dans les domaines de la migration et du développement. Ex-militant de l’UNEM, il est actuellement membre du groupe NAP (Nouveau Plan d’Amsterdam), chargé de fournir la municipalité d’Amsterdam en conseils dans le cadre de l’application de la loi du soutien social. Il est diplômé de l’école Supérieure d’Amsterdam, et exerce dans le domaine de la santé publique. M’Hamed El Ouafrassi est membre du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger.

M.Robert de Hartogh

Photographe au Pays Bas. Photographe néerlandais né en 1942, il s’est intéressé à la vie des immigrés aux Pays-Bas depuis les années soixante-dix. Le début de sa carrière de photographe coïncide avec le concept des « travailleurs invités ». Il s’intéresse aux sujets de la confession, de l'éducation, de la vie de famille et des conditions de travail des immigrants. Robert de Hartogh s'est également rendu régulièrement dans des pays d'origine de ces migrants tels que le Maroc et la Turquie. Ses archives fournissent donc une image complète et unique d'une période importante de l'histoire néerlandaise. Ses photos ont récemment été étudiées pour la publication de l’ouvrage Histoire des Marocains aux Pays-Bas : présence & mémoire publié par le CCME en 2017.

La deuxième rencontre nous replonge dans l’Histoire de notre Continent à travers « Les Relations anciennes, amitié séculaire et coopération multiforme entre le Maroc et le Sénégal ».

Les participants :

M.Sidi Mohamed Farssi

Docteur d’Etat en sciences, directeur de l’Ecole Doctorale des Télécommunications de l’Université de Dakar. Professeur titulaire à l’école supérieure polytechnique de Dakar, président du Conseil National des Marocains au Sénégal (CNMS) et Directeur du Laboratoire de recherche en Imagerie Médicale et Bio-Informatique. Il est membre du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger.

M.Sabah Bengeloune

Sabah Bengeloune est une historienne et actrice associative maroco-sénégalaise, née à Saint-Louis au Sénégal. Vice-présidente, chargée de la communication du Conseil national des Marocains au Sénégal, elle est active au sein de la société civile et particulièrement au sein de la communauté marocaine. Sabah Bengeloune est notamment, chargée par la ville de Saint-Louis au Sénégal de la revitalisation du jumelage entre cette ville et la ville de Fès au Maroc.

M.Fatma Guenoun

Elle est née à Dakar, de parents natifs du Sénégal. Médecin spécialiste en Cancerologie, elle est également actrice associative pour la cause féminine. Guenoun Fatma est vice-présidente du Conseil des Marocains au Sénégal chargé de la Femme et de l’Enfant.

M.Ali Yaddas

Il est né à Dakar de parents sahraouis. Il est parmi les premiers commerçants marocains au Sénégal. Ali Yaddas Sahraoui est un opérateur économique et président du Club des jeunes du Sahara en Afrique.

M.Mamadou Mignane Diouf 

Il a poursuivi une formation en philosophie et en sciences humaines à l'Université Cheikh-Anta-Diop de Dakar (UCAD) au Sénégal. Mamadou Mignane Diouf est coordonnateur du Forum Social sénégalais et coordonnateur de la plateforme sénégalaise « Migration et droits des personnes déplacées ». Il est également membre du Comité national de négociations Commerciales (OMC/ UE/ ACP- CEDEAO) et ancien membre du Conseil d'administration des ONG. Il est l'auteur de nombreux articles et contributions.

M.Mamadou Goita

Directeur exécutif de l’IRPAD/Afrique. Mamadou Goita est socio-économiste du développement et spécialiste en éducation et formation systèmes du Mali, Afrique de l'Ouest. Il était le secrétaire exécutif des paysans ouest-africains et Farmers Networks (ROPPA) de 2011 à 2012. Il a travaillé avec l'UNICEF au Mali, le Programme des Nations Unies pour le développement au Togo et au Burkina Faso et plusieurs ONG, y compris ACORD (Directeur régional pour le programme Afrique de l'Ouest et Afrique) et OXFAM Belgium (Coordinateur régional pour l'Afrique de l'Ouest basé au Burkina Faso).

revue de presse

Les entretiens du symposium

Actualités

Google+ Google+