Madrid : la fondation Casa Arabe abrite l’exposition photographique “ En un instant, le Maroc ”

vendredi, 01 juin 2018

Le Conseil de la communautémarocaine à l’étranger (CCME) participe à l’exposition de photographies « En un instant, le Maroc » organisée par la Casa Arabe et l’Agence espagnole de coopération internationale pour le développement (AECID) à Madrid, du 7 juin au 23 septembre 2018 au siège de la fondation.

La participation du CCME a pour objectif d’encourager la création artistique des Marocains du monde et de renforcer la présence de la culture marocaine et des jeunes de l’immigration dans les évènements internationaux, dans le cadre de sa mission d’interagir et de coopérer avec les pays d’accueil sur les plans culturel et humain.

L’exposition présente les travaux de plusieurs jeunes photographes marocains de différents horizons et différents pays, et met en avant les croisements de leurs visions sur certains sujets sociaux qui reflètent le dynamisme de la société marocaine de ces dernières années. Cette rencontre culturelle sera l’occasion de mettre en valeur le pluralisme culturel et de construire des ponts entre les artistes marocains du monde afin de créer un espace de dialogue, d’échange et d’expression sur les valeurs communes à travers la création artistique.

Neuf artistes marocains résidant au Maroc et à l’étranger prennent part à cette exposition, qui reçoit le Maroc en tant que premier pays arabe dans la catégorie transatlantique. Il s’agit de Yoriyas Yassine Alaoui de Casablanca, qui présente une série de photographies où il exprime son amour pour sa ville et pour le brassage culturel présent dans son architecture ; Abdelhamid Belahmidi, Yasmine Hatimi et Deborah Benzaquen qui se sont intéressés dans leurs travaux au dynamisme social chez les jeunes marocains et les transformations intellectuelles et culturelles qu’ils connaissent, alors que les photographies de Mehdi Maryouch mettent en lumière la souffrance des ouvriers des mines et leur quotidien difficile. Quant aux œuvres d’Abderrahmane Merzouk, elles illustrent ses propres émotions envers des paysages naturels.

D’autres artistes marocains de l’étranger exposent également lors de cet évènement, à savoir Nadia Khellouki, née en France, qui redécouvre son pays d’origine et se remémore ses souvenirs d’enfance à travers ses œuvres ; Imane Djamil, de Paris, qui prend en photos l’ambiance des vacances d’été dans les villes marocaines ; alors que M'hammed Kilito, résidant au Canada, traduit dans ses photos les questions politiques et sociales au Maroc, notamment la migration, l’asile et les contradictions entre les villes et les zones rurales.

Notons que la tenue de l’exposition « En un instant, le Maroc » s’inscrit dans le cadre de la 20e édition du festival international de photographie et des arts visuels « Photo España », un évènement annuel artistique des plus importants en Espagne auquel participent des centaines d’artistes du monde entier.

Lire le catalogue en langue espagnole

Traduit par la Rédaction

Revue de presse

Les entretiens du symposium

Actualités

Google+ Google+