Jeunes marocains en Europe : le CCME publie une étude sur l’égalité et la discrimination

vendredi, 26 juin 2020

Le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) publie une partie de son enquête internationale sur la jeunesse marocaine en immigration, réalisée en partenariat avec l’Institut français (IPSOS). La partie en question intitulée « jeunes marocains d’Europe : égalité et discrimination » fait état de certaines formes de discriminations auxquelles fait face la jeunesse marocaine dans les pays de résidence.

L’étude, qui sera bientôt publiée dans son intégralité, a été élaborée à partir d’un échantillon de 1 433 jeunes marocains âgés de 18 à 35 ans issus des plus importants pays de l’immigration marocaine, à savoir la France, l’Espagne, l’Italie, la Belgique, les Pays-Bas et l’Allemagne.

Les jeunes ayant participé à cette enquête ont répondu à des questions sur leur quotidien et leurs conditions de vie, comme l’accès à l’emploi et au logement et la liberté de pratiquer sa religion. Le document publié affirme alors, chiffres à l’appui, certaines réalités que le CCME avait auparavant mises en avant, comme le caractère hétérogène des communautés marocaines à l’étranger et les spécificités de chacune d’entre elles qui diffèrent selon le contexte politique et socioéconomique de chaque pays.

Au niveau de l’Europe, « ils sont 64% à déclarer avoir rencontré des difficultés à trouver un travail, 57% peinent à trouver un logement et 42% à pratiquer leur religion », a révélé l’enquête. Ces proportions ont ensuite baissé ou augmenté selon les conditions de chaque pays, on peut y lire par exemple que la discrimination à l’emploi est plus présente chez les jeunes aux Pays-Bas (83%), tandis qu’en Italie, 65 % des jeunes sondés ont des difficultés à contracter un prêt bancaire.

Suite aux conclusions de cette enquête, le Secrétaire général du CCME, M. Abdellah Boussouf, a émis une déclaration appelant toutes les parties prenantes à réaliser le poids de leur responsabilité face aux difficultés qui entravent l’évolution et l’implication des jeunes marocains dans les sociétés dans lesquelles ils vivent. Il invite notamment le gouvernement à « renforcer la diplomatie culturelle dans les pays de résidence par le biais des activités qui visent à montrer la diversité de l’identité marocaine et les valeurs de tolérance, du vivre-ensemble et du respect de l’autre ».

Pour plus d’informations :

- Résumé de l’étude « jeunes marocains d’Europe : égalité et discrimination »

- Déclaration de M. Abdellah Boussouf, Secrétaire général du CCME

Revue de presse

Les entretiens du symposium

Actualités

Google+ Google+