mercredi 28 septembre 2022 09:59

Présentation de l'Université Internationale de Rabat

lundi, 25 mai 2009

1. Objectifs de l'UIR

La création d'une université internationale au Maroc dédiée à la formation de l'élite et du leadership méditerranéen et africain, en partenariat avec des universités étrangères (de la rive nord de la méditerranée) de renom et des groupes industriels internationaux, répond aux priorités économiques, politiques et sociales des pays de la rive sud de la Méditerranée, et correspond par ailleurs aux préoccupations des pays avancés, des organisations internationales et de l'Union Pour la Méditerranée.

Le contexte actuel des besoins en investissements étrangers et d'ancrage des pays de la rive sud de la Méditerranée et de l'Afrique à la mondialisation, mais aussi de régulation des flux migratoires, de lutte contre la pauvreté, est particulièrement adapté à une initiative forte de la part de la communauté internationale. L'enjeu est le développement du leadership et savoir faire méditerranéen et africain susceptibles de créer les conditions de développement socio-économique.

Le Royaume du Maroc sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI est à cet égard une plateforme idéale pour porter une telle vision et la conduire à son terme dans des conditions optimales de performance, de crédibilité à l'échelle africaine et de solidarité internationale. Les objectifs de l'UIR sont ainsi multiples :

  • Formation des élites, cadres dirigeants et managers, ingénieurs et spécialistes africains et marocains ;
  • Développement d'une recherche appliquée adaptée au contexte africain, en adéquation avec les besoins des industriels et du continent ;
  • Mise à niveau et accompagnement du développement de l'Afrique et du Maroc par la formation continue ;
  • Animation d'un forum de rencontres et d'échanges ouverts aux hommes politiques, aux hommes d'affaire et à la société civile, dédiés aux enjeux du Maroc et de l'Afrique ;
  • Mise en place d'un point d'entrée et d'un lieu de convergence pour les interlocuteurs institutionnels, académiques et scientifiques étrangers souhaitant développer des collaborations/formations/projets avec le continent.

2. Formations et effectifs

Sept pôles de formations de base constituent les piliers de l'UIR, chaque formation étant adossée à un consortium académique et industriel :

  • Pôle Management, Finance, et Fiscalité ;
  • Pôle Sciences Politiques et Sciences juridiques ;
  • Pôle Technologies de l'Information et de la Communication ;
  • Pôle Aéronautique, Automobile et Naval;
  • Pôle Tourisme et Hôtellerie;
  • Pôle Etudes pétrolières et Energies renouvelables ;
  • Pôle Architecture et Design.

Un deuxième groupe de formation est prévu après la mise en place des formations ci-dessous. Ce deuxième groupe regroupera :

  • Pôle Santé (faculté de médecine et école de paramédical) avec un CHU Privé ;
  • Pôle Agroalimentaire et Agro-industrie ;
  • Pôle Environnement et développement durable.

Département transversal : Langue, Culture et Civilisation

Les diplômés de l'UIR de niveau Bac+3 (Licence), devront maîtriser 3 langues obligatoires : Arabe, Français et Anglais. Pour les diplômés de niveau Bac+5 (Master) et Bac+8 (Doctorat) devront maîtriser une 4ème langue au choix : Allemand, Amazigh, Chinois, Espagnol, Hébreu, Italien, Portugais, Russe.

D'autres formations seront mises en place, à la carte et/ou sur des périodes limitées, selon les demandes des utilisateurs et les secteurs porteurs.

Une formation continue diplômante et qualifiante est prévue, pour contribuer à l'accompagnement et la mise à niveau des organisations publiques et privées.

  • Effectifs visés à l'horizon de 5 ans : 5 000 étudiants en formation initiale, soit 1000 diplômés par an. Cet effectif sera porté à 10000 étudiants à l'horizon de 10 ans.
  • Coût estimatif des études : 9000 €/an avec 20% d'étudiants boursiers.
  • Formation continue : 1 000 étudiants /an.

3. Conditions d'accès

L'accès aux formations de l'UIR sera soumis à des conditions d'excellence des candidats. L'admission se fera ainsi par voie de concours ou sur dossier plus un entretien individuel.

Une procédure de la VAE (Validation des Acquis et de l'Expérience) sera mise en place pour permettre à des professionnels d'accéder aux diplômes délivrés par l'UIR. La formation par alternance sera également proposée.

4. Recherche et innovation

  • Mise en place de laboratoires de recherche à économie mixte (publique et privée), en partenariat avec des laboratoires de recherche étrangers et des industriels.
  • Création de la maison de l'innovation.
  • Mise en place des politiques et des structures de conseil et de transfert orientées vers le monde professionnel.

5. Enseignants-Chercheurs

  • Enseignants chercheurs permanents (50%)
  • Enseignants chercheurs des universités partenaires (consortium académique) (30%)
  • Intervenants du monde professionnel partenaire du projet (consortium industriel) (10%)
  • Enseignants-chercheurs de la diaspora africaine et marocaine (10%)

6. Consortia d'accompagnement de l'UIR

Consortium académique

La stratégie adoptée pour l'UIR est de s'appuyer sur des consortia académiques internationaux avec cinq objectifs spécifiques, qui seront détaillés dans chaque convention de partenariat, par école ou par pôle :

  • Double diplômation ou co-diplômation des diplômes délivrés par l'UIR
  • Participation à hauteur de 30% de l'enseignement dispensé, par détachement de leurs enseignants-chercheurs auprès de l'UIR pour des courtes ou longues périodes
  • Formation des formateurs
  • Animation des équipes de recherche
  • Accueil des étudiants de l'UIR pour un semestre ou plus.

Listes des universités et Ecoles ayant donné leur accord de participer au consortium académique : Université de Nantes, Université de Rennes I, Sciences Po Grenoble, ENSIETA, ISAE, Ecole Spéciale d'Architecture (ESA), ESC-Rennes, etc.

Consortium industriel

Dans un souci de rester proche des besoins du tissu économique, l'UIR s'appuiera sur des consortia industriels avec les objectifs suivants :

  • Parrainage du projet par Pôle ou par Ecole ;
  • Implication dans les instances de gouvernance de l'établissement ;
  • Participation à la formation des étudiants sous forme de séminaires ;
  • Parrainage de groupe d'étudiants sous forme d'entretiens réguliers ;
  • Appui financier.

Voici la liste des industriels qui ont été contactés, dont certains ont donné un accord de principe pour accompagner le projet de l'UIR : Vivendi, Percall, Total Maroc, Carbone Loraine, Somaca, etc.

7. Statut de l'UIR

Statut d'Université Privée selon la loi 01-00. L'UIR sera gérée par une Société d'exploitation.

Une fondation, appelée Nour Education, adossée à l'UIR a été créée pour la récolte des dons qui serviront à la fois à attribuer des bourses et à financer des projets de recherche.

8. Campus international

Le campus sera développé sur un terrain de 20 hectares à la Technopolis de Rabat et devrait abriter à terme :

  • Les bâtiments dédiés à l'enseignement
  • La maison de l'innovation
  • Une bibliothèque
  • Un théâtre
  • Des laboratoires de recherche et développement
  • Des lieux de vie et des services : restaurants, cafés, banques, magasins
  • Un complexe sportif
  • La maison des professeurs invités
  • Des logements pour étudiants

pour une superficie globale d'environ 190 000 m²

9. Coût du projet

Le coût de l'ensemble du projet est estimé à 150 M €. Le plan de financement, échelonné sur 5 ans, est basé sur les aides des coopérations bilatérales, régionales et multilatérales, des banques régionales et nationales, des régions en Europe, de l'état marocain. Les investisseurs institutionnels seront également mobilisés. A terme, l'Université sera auto-financée. L'Etat marocain fait un apport de 20 hectares.

La 1ère phase du projet nécessite la construction du 1er groupe de bâtiments d'environ 60 000 m² pour l'accueil des premières formations. Le coût de cette première phase est de 50 M €.

10. Porteur du projet

Noureddine Mouaddib, Professeur à l'université de Nantes, a exercé, depuis plus de 20 ans, plusieurs responsabilités dans le milieu universitaire et professionnel : Directeur de Recherche à l'Ecole Polytechnique de Nantes, Conseiller Scientifique à l'Organisation Mondiale de la Santé, Membre du Conseil National Universitaire, Vice Président Recherche de Specif (Association française des chercheurs et enseignants-chercheurs en informatique), Consultant Système d'Information et Organisation auprès de plusieurs entreprises. Il est par ailleurs membre du Groupe Impulsion Economique France Maroc, membre de plusieurs clubs de réflexion (Club XXI Siècle à Paris, Institut Kervegan à Nantes), auteur de plus de 80 publications, membre de plusieurs comités de programmes et de lectures de conférences et revues internationales, plusieurs fois professeur invité dans des laboratoires et universités internationales (NSW en Australie, WSU aux USA, NII au Japon, Kasersat en Thaïlande, etc).

11. Soutien 

Ce projet a reçu le soutien de plusieurs institutions et personnalités dont :

  • Le discours du 23 octobre 2007 du Président de la République Française, Nicolas Sarkozy, devant le parlement marocain
  • Sur Instructions Royales, l'attribution d'un terrain de 20 hectares sur le site de la technopole de Salé pour l'édification de l'UIR. (voir en annexe la déclaration du Ministre marocain des affaires étrangères du 23 octobre 2007)
  • L'ex Premier Ministre de l'Etat Marocain, Monsieur Driss Jettou
  • Le Ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement professionnel de la formation des cadres et de la recherche scientifique, Monsieur Ahmed Akhchichen
  • Le Ministre marocain de l'Economie et des Finances, Monsieur Salaheddine Mezouar
  • L'ex Ambassadeur du Maroc en France, Monsieur Fathallah Sijilmmasi
  • Le Président du conseil de surveillance du groupe Vivendi, Monsieur Jean René Fourtou
  • Appui de plusieurs banques et institutions financières ; SGMB, Attijariwafa Bank, la BCP, la Société Financière Internationale, Thales, etc.

Télécharger la présentation - Version française

Télécharger la présentation - Version arabe

Télécharger la présentation - Version anglaise

 

SG au JT de 2m: spécial programmation de la journée internationale des migrants

Les entretiens du symposium

Actualités

Google+ Google+