mardi 6 décembre 2022 08:36

Juin-décembre 2009–Dakira, présences marocaines aux Pays-Bas

mercredi, 27 mai 2009

Le 14 mai 1969, le Maroc et les Pays-Bas signaient à La Haye la convention de recrutement et de placement de la main d'œuvre.

Pour commémorer le 40ème anniversaire de cette convention, l'association Dakira, en collaboration avec le Conseil de la communauté marocaine à l'étranger (CCME), a réalisé une exposition de photographies illustrant le vécu des Marocains installés aux Pays Bas. Cette exposition itinérante est accompagnée d'un film documentaire sur l'histoire de l'émigration marocaine en Hollande et de divers débats et séminaires sur l'histoire de cette immigration.

Dakira propose d'offrir un autre regard sur la présence de la communauté marocaine aux Pays-Bas grâce à l'exposition de photographies et de documents d'archives à haute charge historique, et d'apporter un nouvel éclairage à travers le film documentaire et les témoignages et interventions académiques des nombreux spécialistes et acteurs associatifs.

Durant sept mois, de juin à décembre 2009, les activités de Dakira qui ont débuté en Hollande, sillonneront ensuite plusieurs villes marocaines, avant de se clôturer à Amsterdam, en décembre 2009.

Le lancement de Dakira a eu lieu le 5 juin, à l'église de Moise et Aaron d'Amsterdam, en présence du Ministre néerlandais de la justice et de bon nombre de personnalités politiques, associatives et économiques maroco-néerlandaises. Le choix de cette église ayant une charge hautement symbolique : c'est là que fut menée la grève de plusieurs immigrés marocains pour la régularisation de leur situation dans les années 1970.

Du 5 au 19 juin, Dakira a parcouru les villes d'Amsterdam, Zaanstad, Alkmaar, Utrecht et Naarden, avant de voyager vers le Maroc pour une tournée du 1er juillet au 30 septembre 2009.

Pour chacune de ses escales, Dakira s'est associée à un événement majeur de la ville hôte. C'est ainsi que l'exposition itinérante Dakira a ravi le public d'Agadir du 1er au 6 juillet au musée du patrimoine amazigh lors de la 6ème édition du festival TIMITAR.


En marge de cette exposition, et dans le cadre du festival, le CCME a également proposé une scène musicale dédiée aux artistes issus de l'immigration, avec les prestations très appréciées du public agadiri de Mimoun Rafroua des Pays-Bas, Rhany Kababj de France et Momo de Grande Bretagne.

A Tanger ensuite, en marge du Festival méditerranéen de la culture amazigh, l'exposition s'est tenue du 20 au 26 juillet, sur la Place des Nations. Des milliers de personnes ont pu ainsi la visiter. Le CCME a également organisé un vernissage le mercredi 22 juillet, en présence notamment, de M. Mohamed Hassad, wali de la région, Son excellence Jos Van Aggelen, ambassadeur des Pays-Bas au Maroc, M. Samir Abdelmoula, maire de Tanger, et d'autres personnalités. M. Younès Ajarrai, membre du CCME et président du groupe de travail « Culture, éducation et identités », en compagnie de M. Abdellatif Maaroufi, président de l'association Dakira, ont eu l'occasion de fournir les explications nécessaires et de rappeler le contexte de cette initiative, et son importance pour le CCME.

A l'instar du festival d'Agadir, le CCME a également proposé une scène musicale où se sont produits le groupe Intersection (Hip Hop) et d'autres artistes marocains installés en Europe. Une table ronde, précédée de la projection du film Dakira, a par ailleurs été proposée autour des apports de l'émigration dans les échanges culturels, avec la participation notamment du Président du CCME, M. Driss El Yazami, et des chercheurs Mimoun Aziza et Abdellatif Maaroufi.

L'exposition se poursuit à Al Hoceima, dans le cadre du Festival Méditerranéen. Elle est présentée à la Place Cherif El Idrissi du 28 juillet au 5 août. Sur scène, le CCME a invité les artistes Kamal Hors, Mimoun Rafroua et le groupe Taziri des Pays-Bas et Khalid Izri de Belgique à se produire devant un public encensé par ces rythmes venus d'ailleurs et aux racines indélébiles du Rif.

En parallèle, les 30 juillet, 1er et 2 août, des tables-rondes seront animées par des chercheurs du Maroc et d'ailleurs autour des questions en rapport avec l'émigration marocaine en générale, et aux Pays-Bas en particulier, en collaboration avec les associations locales, le Ministère des Marocains Résidant à l'étranger et le CCME. Prendront part à ces débats Abdellatif Maaroufi, Mimoun Aziza, Herman Obdeim, Mohamed Oufrassi, etc.

En août, et jusqu'au 5 septembre, Dakira effectuera encore deux escales au Maroc, avant de continuer son parcours aux Pays-Bas.

A Mohammedia d'abord, dans le cadre de son 1er Festival international, Dakira fera escale du 9 au 16 août, avec un vernissage programmé le 10 août lors de la journée nationale du migrant, en présence de M. Driss El Yazami, président du CCME, et de nombreuses personnalités du monde académique, associatif, politique et de la culture. Une projection du film documentaire aura lieu à la grande salle de la Préfecture, suivie d'un débat animé par M. El Yazami, en présence de membres de Dakira.

La dernière escale marocaine de Dakira aura lieu à Casablanca, du 28 août au 5 septembre, en collaboration avec l'association Casa Mémoires, dans les mythiques abattoirs casablancais, vestiges du début du siècle dernier et témoins de nombreuses activités artistiques tout au long de cette année 2009. A l'instar des programmes des autres villes marocaines, l'étape casablancaise sera riche en rencontres, projection et débats avec le public casablancais.

- Pour télécharger l'affiche cliquez ici

- Galerie photos

 

- Communiqué CCME

- Communiqué Dakira Pays-Bas

- Site de Dakira: http://www.40jaar-marokkanen.nl

 

 

 

 

SG au JT de 2m: spécial programmation de la journée internationale des migrants

Les entretiens du symposium

Actualités

Google+ Google+