Publications CCME : l'exil, une source d'inspiration littéraire

jeudi, 14 février 2019

Le pavillon du CCME au Salon du livre de Casablanca a abrité, ce mercredi 13 février 2019, la présentation de deux ouvrages édités par le conseil. Il s'agit du roman «Marcher sur le vent, mort en exil » d'Abdelhamid El Bayouki (Espagne) et de «Prières en haute mer, mémoires d'un migrant clandestin» de Mohamed Doublali (Italie). La rencontre a été modérée par Hamid Bichri, membre du CCME et a également connu l'intervention du professeur universalité aux Émirats arabes unis Mohamed Mokhtari.

SIEL19 D6 TR4 BICHRI

Abdelhamid Bayouki raconte dans son ouvrage l'histoire d'un migrant qui quitte son pays, le Nigeria, pour rejoindre l'Europe. À travers il décompose l'expérience d'immigrer que "vivent des milliers de migrants en passant le Maroc, "un pays en pleine mutation devenu à son tour pays de transit et d'installation".

SIEL19 D6 TR4 BAYOUKI

"Ce récit vient compléter une trilogie de récits qui avaient également traité de la thématique de l'exil", explique l'auteur. Il y mélange son expérience personnel et sa vision sur des sujets comme la différence, l'intégration et le racisme passant en revue les différentes lois sur l'immigration".

L'ouvrage de Mohamed Doublali est une biographie de son auteur. Il y raconte "la souffrance d'un émigré clandestin marocain qui rêvait de bien être en terre européenne".

SIEL19 D6 TR4 DOUBLALI

Il aborde ainsi "l'exploitation que subissent les immigrés clandestins et la déception de voir leurs illusions se démystifier".

SIEL19 D6 TR4 MEKHTARI

Pour sa part, Mohamed Mokhtari, qui a traduit l'œuvre de l'italien vers l'arabe, s'est félicité d'avoir permis "de rapprocher le lecteur marocain de cette expérience amère de l'immigration". "Traduire cet ouvrage a aussi permis de mettre en valeur la contribution marocaine dans la littérature italienne".

CCME

Revue de presse

Les entretiens du symposium

Actualités

Google+ Google+