samedi 23 mars 2019 07:42

Littérature : parcours de l’immigration marocaine en France et en Belgique

samedi, 16 février 2019

Le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) a abrité, samedi 16 février 2019 au Salon du livre de Casablanca, une table-ronde pour présenter le livre « Marocains du monde : exemple de la main d'œuvre de Renault » de Khalid Ouassou et « Tangellois, non peut-être ! » d’Amidou Si M’Hammed. La rencontre a été modérée par Mohamed Anouar Haidour, membre du CCME.

SIEL19 D9 TR1 OUASSOU

L’ouvrage de Khalid Ouassou, publié par le CCME, fait valoir la spécificité de l’immigration marocaine ouvrière à travers l’étude d’un « échantillon significatif », celui de la main d'œuvre à Renault. L’auteur se pose la question de la place de l’immigration ouvrière dans les sciences humaines et montre comment les ouvriers nord-africains ont contribué à la gloire d’une marque mondiale comme Renault. Pour ce faire, Khalid Ouassou s’est intéressé aux origines de ces ouvriers et aux facteurs qui ont contribué à l’évolution démographique de cette communauté.

L’ouvrage a aussi la vocation de mettre la lumière sur les parcours singuliers des ouvriers marocains à Renault en France et sur les conditions dans lesquelles ils exerçaient leurs métiers. L’auteur y explique également comment l’immigration marocaine a orienté les relations entre le Maroc et la France en analysant les politiques publiques qui avaient encadrées cette main d’œuvre.

SIEL19 D9 TR1 IDBIHI

Pour mettre en valeur les parcours de ces ouvriers devenus une partie de la mémoire de l’usine Renault, le public a assisté au témoignage poignant de Mustapha El Idbihi, syndicaliste et l'un des membres fondateurs de l'Association des travailleurs Renault de l'Île Seguin (ATRIS) dont il devint le vice-président en 2013. Il s’est rappelé la ferveur de la lutte ouvrière dans les années 70-80 en France et raconté comment il s’est occupé de la programmation culturelle à destination des ouvriers maghrébins majoritaires dans l'entreprise.

Amidou Si M’Hammed raconte quant à lui dans son ouvrage son parcours migratoire avec sa famille en Belgique, pétri de douleur et de souffrance. Il s’agit d’un récit aux faits imaginaires qui fait le plaidoyer pour cette immigration qui a tant donné malgré les difficultés.  

SIEL19 D9 TR1 AMIDOU

Le roman raconte le parcours d’un jeune immigré rempli de vitalité et de passion qui a fait de l’école et de l’amitié les priorités de sa vie. L’auteur montre à travers ce personnage comment l’amour des parents peut être à lui seul capable de faire oublier toutes les difficultés de la vie sociale et comment l’immigration qui évolue dans la bienveillance peut constituer une vraie valeur ajoutée.

CCME

Revue de presse

Les entretiens du symposium

Actualités

Google+ Google+