Harat-El-Maghariba : Les Marocains de Jérusalem

lundi, 06 mai 2013

Le magazine marocain Zaamane consacre son dossier printanier aux juifs du Maroc. Par le passé, « pour le marocain de confession musulmane, le juif n'était pas un étranger, une image caricaturale ou fantasmée. Il était le voisin, l'ami, le médecin, l'orfèvre, le commerçant du sultan, l'habitant du mellah mitoyen ».

Au cœur du dossier, le quartier maghrébin. Ce dernier doit son nom aux Maghrébins qui y résidaient en majorité depuis le règne de Salah-eddine Al-Ayyoubi dont ils auraient répondu à l'appel de lutte les croisés.

Comme à Damas «Harat Al-Maghariba», à Bayt al-Maqdis, «Harat Al-Maghariba», située en contre-bas du Haram, continuait à recevoir au cours des siècles des visiteurs venant du Maghreb.

Actuellement, seule une poignée d'irréductibles habitants de la zaouïa des Maghrébins tente encore de perpétuer le souvenir de leur communauté et de résister à la destruction de cet environnement qu'ils ont toujours connu.

Revue de presse

Les entretiens du symposium

Google+ Google+