lundi 30 novembre 2020 21:14

Washington - Rencontre sur le jumelage entre les villes marocaines et américaines

jeudi, 25 mars 2010
Le jumelage entre les villes marocaines et américaines a été le thème d'une table-ronde organisée, mercredi à Washington, dans le cadre des activités célébrant le 20ème anniversaire du Washington Moroccan Club.

La rencontre a réuni Boubker Mazoz, président de l'Association marocaine des villes jumelées internationales, Patrick Madden, président de Sister Cities International Organization, Marylin Diamond et Janet Murphy, membres du comité de l'Association des villes jumelées Chicago-Casablanca et Roger Nelson, président de l'Association des villes jumelées de Scottsdale.

Lors cette table-ronde, qui a eu lieu à la Banque Mondiale, les intervenants ont mis en avant l'importance de promouvoir la diplomatie citoyenne comme moyen de rapprochement entre les peuples, à travers notamment le jumelage des villes.

La diplomatie citoyenne est l'outil le plus efficace pour renforcer la compréhension entre les pays et dissiper les préjugés concernant les personnes de différentes origines sociale, ethnique, raciale, religieuse ou économique, font valoir à l'unanimité les différents intervenants.

Pour Boubker Mazoz, le partenariat dans le cadre des villes jumelées "permet de comprendre l'Autre et transcender les perceptions erronées et les stéréotypes".

A ce niveau, la participation des citoyens est indispensable, souligne-t-il. "Sans l'implication et l'intervention des citoyens, on ne peut rien faire", affirme-t-il sur un ton catégorique.

M. Mazoz a également appelé les Marocains établis aux USA à adhérer à ce mouvement de villes jumelées internationales et à s'impliquer davantage dans la diplomatie citoyenne.

Il s'agit, selon lui, de contribuer à renforcer la compréhension, le respect mutuel et la coopération dans les domaines, culturel, économique, commercial et social.

Marylin Diamond, qui s'est arrêtée sur l'expérience du jumelage entre Chicago et Casablanca, soutient que ce genre de partenariat renforce les relations d'amitié "fortes et remarquables" entre les deux pays.

"Les Américains devraient visiter plus le Maroc, un lieu de tolérance", souligne Mme Diamond, rappelant au passage que le Royaume a été le premier pays à reconnaître les USA.

Patrick Madden relève, pour sa part, que la coopération entre le Maroc et les Etats-Unis en matière de jumelage des villes traduit la qualité des relations bilatérales.

Ce partenariat porte sur un "riche éventail d'échanges dans les domaines de la jeunesse et des affaires", explique-t-il, commentant qu'"il existe une réelle coopération" entre les deux pays.

La table-ronde, qui s'est déroulée en présence notamment de l'ambassadeur du Maroc aux Etats-Unis, M. Aziz Mekouar, a été marquée par des présentations de l'Association marocaine des villes jumelées internationales et de Sister Cities International Organization (Organisation internationale des villes jumelées), ainsi que des expériences de jumelage entre Casablanca et Chicago et Marrakech et Scottsdale.

Les partenariats actuels en matière de jumelage des villes marocaines et américaines concerne également Agadir/Miami, Agadir/Oakland, Chefchaouen/Issaquah, Rabat-Sale-Zemmour-Zaer/Honululu, Tiznit/Somerville, El Hajeb/Bluffs et El Jadida/Tacoma.

L'Association marocaine des villes jumelées internationales s'assigne notamment pour objectifs de développer les échanges culturels, économiques et sociaux et renforcer les relations entre les villes au Maroc et les Etats-Unis grâce à l'échange d'idées et de visites de personnes.

Source : MAP

Publié le 25.03.2010

Revue de presse

Les entretiens du symposium

Google+ Google+