Abou Dhabi : tenue de la caravane multi-religieuse suite à déclaration historique de Marrakech

mardi, 02 mai 2017

Le Forum pour la promotion de la paix dans les sociétés musulmanes a entamé, mardi 2 mai 2017 à Abu Dhabi, les travaux de la rencontre « bâtir la confiance et la coopération entre les religions », dans le cadre de la visite de la première caravane pour la paix multi-religieuse intitulée « la caravane américaine pour la paix : promouvoir le message de la paix à travers la confiance et la coopération inter-religieuses suite à la déclaration historique de Marrakech », avec la participation de plusieurs responsables religieux.

Cheikh Ben Biya invite la caravane américaine pour la paix à visiter le Maroc

Dans son allocution, le président du Forum pour la promotion de la paix dans les sociétés musulmanes, Cheikh Abdallah Ben Biya, a félicité la caravane composée de responsables religieux des Etats-Unis, issus de la famille Ibrahimie, qui « incarne l’espoir en encourageant les échanges, la connaissance de l’Autre et les liens de fraternité et promeut ces valeurs dans leurs sociétés ».

Sg 4

Cheikh Ben Biya a également rappelé dans son intervention les grandes lignes de la déclaration de Marrakech, considérée comme un appel au vivre-ensemble et au dialogue entre les cultures et religions, ajoutant qu’elle instaure une nouvelle étape basée sur l’assimilation profonde du patrimoine du passé pour bâtir le vivre-ensemble dans le présent et le futur, préparant le terrain « aux responsables du culte pour la recherche dans les textes religieux, dans leur histoire et leur patrimoine afin d’assurer une base et une source à la tolérance et au vivre-ensemble ».

Dans ce cadre, Cheikh Abdallah Ben Biya a invité les participants à cette caravane à visiter le Royaume du Maroc, après leur séjour aux Emirats arabes Unies, « pour se retrouver après à Washington afin de montrer notre solidarité et élargir le cercle de cette caravane pour en faire une nouvelle alliance pour la paix et la tolérance entre les religions ».

M. Boussouf : la migration est une valeur ajoutée pour construire ensemble et mieux se connaitre humainement

Cette rencontre a connu la participation du Royaume du Maroc, représenté par M. Abdellah Boussouf, historien et Secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME). Le responsable marocain a félicité les organisateurs pour cette initiative qui a connu ses débuts dans la « Déclaration de Marrakech sur les Droits des Minorités Religieuses dans le Monde Islamique » émanant du Congrès sur «les droits des minorités religieuses en terre d’Islam : le cadre juridique et l’appel à l’action » organisé à Marrakech par le Ministère des Habous et des affaires islamiques, en partenariat avec le Forum pour la promotion de la paix dans les sociétés musulmanes, en janvier 2016.

Sg 6

M. Boussouf a, dans ce cadre, rappelé le discours royal du 20 août 2016 qui a connu une résonnance auprès du public scientifique, intellectuel, politique, culturel et artistique, lorsque Sa Majesté a clairement soutenu que « les terroristes qui agissent au nom de l’Islam ne sont pas des musulmans et n’ont de lien avec l’Islam que les alibis dont ils se prévalent pour justifier leurs crimes et leurs insanités » et que « l’ignorance les incite à croire que leurs agissements relèvent du Jihad. Mais depuis quand le Jihad revient-il à tuer des innocents ? ». M. Boussouf a, à cet effet, rappelé que Sa Majesté le Roi, en Sa qualité de Commandeur des Croyants, a invité Juifs, Musulmans et Chrétiens à préserver, ensemble, la civilisation humaine, la construire et garantir sa pérennité.   

Sg 5

Aussi, M. Boussouf a déclaré que ce monde ne peut évoluer que si nous restons unis, Musulmans, Juifs et Chrétiens, car les dangers qui nous guettent sont difficiles à surmonter, allant des changements climatiques aux dangers encore plus dévastateurs pour l’humanité, comme les guerres, le terrorisme et la menace de l’humanité des humains, invitant les religions monothéistes à s’organiser en front contre tous ces dangers.

D’autre part, le Secrétaire général du CCME a affirmé, devant la caravane américaine pour la paix, que la migration représente un élément essentiel pour la connaissance de l’Autre, le dialogue et la rencontre afin de construire ensemble, ce qui en fait une valeur ajoutée pour l’Humanité, grâce à laquelle nous connaissons l’Autre et nous nous faisons connaître auprès de de lui.

M. Boussouf a enfin mis en valeur les réalisations des anciens migrants et voyageurs marocains, comme Ibn Battouta, qui a transmis le savoir de la Chine que le monde ignorait à son époque, en plus de son rôle dans la transmission de la connaissance sur les Eglises et les pratiques coptes au Maroc. Il cite également l’exemple de Hassan Ben Mohammed Ouazzani, qui a enseigné la langue arabe au Vatican et des voyageurs marocains qui se déplaçaient à Al-Qods, à Mekkah et à Médine pour la pratique de leur religion, et qui profitaient de leur voyage pour rencontrer d’autres cultures et d’autres religions.       

CCME

revue de presse

Les entretiens du symposium

ZOOM sur ...

Portraits

Google+ Google+