Londres : la tragédie de Grenfell, la tour « des Marocains »

mercredi, 12 juillet 2017
سعاد الطالسي يمينا في حوار مع مجموعة سكان برز غرينفل سعاد الطالسي يمينا في حوار مع مجموعة سكان برز غرينفل

Un article du Guardian daté du dimanche 9 juillet 2017 à propos du tragique incendie de la tour de Grenfell, surnommée la tour des Marocains, située dans l’ouest de la capitale Britannique, s'arrête sur la communauté marocaine vivant dans cette tour de 24 étages inaugurée en 1974 dans le cadre du projet Lancaster West Estate de 1000 logements sociaux dans le nord Kensington.

Il s’agit de la région londonienne où la diaspora marocaine, qui comprend des Juifs et des musulmans, est la plus importante de Grande-Bretagne. Le journal rappelle dans cet article la tenue de l’évènement La Mimouna, parrainé par le Conseil de la communauté étrangère (CCME) et l’association Al Hassanya pour les femmes fondée par Mme Souad Talsi, membre du CCME en Grande Bretagne, le jeudi 6 juillet 2017, « pour pleurer les morts et prier pour eux ». Six morts et des dizaines de blessés se comptent parmi la communauté britannique d'origine marocaine.

Le problème qui se pose aujourd’hui est celui de la séparation des familles : selon Mme Talsi citée par le journal, « il y a eu un intérêt médiatique pour les survivants et les victimes sans papiers et il est important de les soutenir. Mais, nous rappelons aussi que la majorité de ceux qui vivaient dans la tour étaient des citoyens britanniques ou des résidents permanents qui font partie d'une communauté unie et il est nécessaire qu’ils restent dans cette communauté durant cette période ».

Le journal note aussi que cette communauté marocaine craint de ne pas être assez reconnue et d'être marginalisée, sinon exclue après la reconstruction. Les autorités n’auraient reconnus que très tardivement l'expertise d'Al Hasaniya.

Construite en 1974, Grenfell Tower fait partie d’un vaste ensemble de logements sociaux, où vivent principalement des Britanniques de minorités ethniques.

(Synthèse/The Guadian)

revue de presse

Les entretiens du symposium

ZOOM sur ...

Portraits

Google+ Google+