samedi 25 novembre 2017 05:46

M. Boussouf : le modèle religieux marocain est capable d'instaurer la confiance entre la communauté musulmane et l'Occident

mercredi, 01 novembre 2017

Le modèle religieux marocain est capable d'instaurer la confiance entre la communauté musulmane et l'Occident, a affirmé, mardi 31 octobre 2017 à Oujda, le secrétaire général du Conseil de la Communauté marocaine à l'étranger (CCME), Abdellah Boussouf.

Le modèle marocain constitue pour les musulmans une "occasion historique" pour se réconcilier avec soi comme avec l'autre, permettant à la fois de préserver les fondements de la religion et d'être accepté auprès de l'autre, a souligné M. Boussouf qui donnait, à la faculté de médecine d'Oujda, le cours inaugural de l'année universitaire 2017-2018.

Dans son exposé sur "L'Islam et l'Occident : la mauvaise compréhension", le conférencier a tenu à mettre en avant la singularité du modèle religieux marocain qui prône l'Islam du juste milieu et qui est basé sur les constantes religieuses spécifiques et immuables, à savoir le rite malékite, la doctrine ash'arite et le soufisme sunnite, notant que cette singularité puise ses origines dans l'histoire et l'expérience du Maroc en matière de coexistence entre musulmans, chrétiens et juifs.

SG 011117

M. Boussouf a également justifié l'incompréhension existant entre l'Islam et l'Occident par l’omniprésence de stéréotypes et préjugés, qui restent difficiles à déconstruire si ce n'est le recours à un travail de longue haleine et un changement des mentalités, relevant que la dissipation de cette incompréhension requiert la possession d'outils permettant de connaitre de près le soi et l'autre.

Au terme de ce cours inaugural, marqué par la présence notamment du président de l'Université Mohammed Premier (UMP) d'Oujda, Mohamed Benkaddour, des présidents des établissements universitaires, de professeurs et d'étudiants, il a été procédé à la signature d'une convention de partenariat entre l'UMP et le CCME portant sur le renforcement de la coopération dans les domaines d’intérêts communs.

MAP

revue de presse

Les entretiens du symposium

ZOOM sur ...

Portraits

Google+ Google+