Almeria : M. Boussouf appelle à une initiative internationale pour un enseignement dans la diversité

lundi, 30 septembre 2019

M. Abdellah Boussouf, Secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) a participé, vendredi 27 septembre 2019 à Almeria (Espagne), à une conférence scientifique sur le thème « élèves marocains en Espagne : opportunités et défis ». La rencontre a été organisée par l’Association Environnement & Education (AMAE) en collaboration avec le CCME.

Boussouf 002

L’intervention de M. Boussouf a démontré l’importance de la diversité dans l’apprentissage des nouvelles générations, une valeur qu’on a apprend d’abord à l’école mais qui gagnerait à être prise en compte par les médias et soutenue par l’acteur politique.

« L’éducation dans la diversité et le pluralisme peut faire face à la haine, au racisme et à l’islamophobie qui sévissent dans le monde », a affirmé le Secrétaire général du CCME expliquant qu’il ne faudrait pas se contenter d’enseigner la langue arabe et la culture marocaine aux enfants d’origine marocaine mais d’aider les jeunes à s’imprégner des valeurs humaines à travers la connaissance de l’autre. « Une connaissance qui reconnaîtra la contribution de la culture de l’autre dans l’humanité et sa valeur ajoutée dans la société ».

M. Boussouf n’a pas manqué de féliciter les organisateurs pour cette initiative qui a pour objectif de promouvoir le dialogue des cultures et l’ouverture sur l’autre, des valeurs selon lui qui devraient se défaire de leur caractère élitiste pour se traduire dans les milieux populaires et au sein des jeunes.

Boussouf 003

A cette occasion, le Secrétaire général CCME a lancé un appel pour qu'une initiative au niveau international soit élaborée en partenariat avec le Maroc et l'Espagne afin de soutenir la réalisation d’une éducation dans la diversité, affirmant que nous « ne pourrions vivre sans une réelle connaissance de l’autre et sans reconnaître les contributions de tout un chacun ».

Le rôle des médias et du discours politique dans le soutien à l’éducation dans la diversité

Si l’école est le lieu où l’on acquiert le savoir et le principal facteur d’une éducation dans la diversité, il n’en demeure pas moins que d’autres acteurs sont appelés à consacrer les valeurs de l’ouverture et du pluralisme dans la société.

M. Boussouf explique que les médias sont un facteur essentiel de l’éducation au respect de la diversité en accordant la même importance à toutes les composantes de la société et en considérant l’immigré comme un citoyen à part entière qui a des droits et des devoirs. Il a en ce sens relevé que les médias espagnols vont à l’encontre de cette aspiration et consacrent les stéréotypes sur l’immigré et son pays d’origine au lieu de mettre en valeur l’histoire et les intérêts communs entre les deux pays pour ainsi démolir tout ce que l’école aurait pu construire en matière d’éducation à la diversité.

Boussouf 004

L’acteur politique est le deuxième facteur essentiel du projet de l’éducation à la diversité : « il est difficile d’appréhender la question de l’enseignement dans la diversité sans aborder les contenus des discours politiques qui devraient rassembler autour de l’ouverture et des valeurs humaines, contrairement à la réalité européenne où les partis extrémistes incitent à la peur et à la haine de l’autre ».

M. Boussouf évoque l’exemple du discours politique du parti espagnol d’extrême-droite « Vox » au sujet des immigrés, notamment en Andalousie où il s’est illustré lors des dernières échéances électorales. Il met en valeur à cet effet l’importance de la contribution des immigrés dans le développement de cette région, que ce soit dans le secteur de la pêche maritime ou du tourisme, une réalité que les discours politiques les plus extrémistes ne sauraient nier.

La séance d’ouverture de cette rencontre a connu la participation de Mme Maria Del Carmen Castillo, déléguée territoriale de l’éducation, sport, égalité, politique sociale et conciliation à Almeria, M. Manuel de la Fuente Arias, vice-délégué du gouvernement à Almeria, M. Antonio Chavez, directeur de la planification stratégique et de la programmation à la Fondation trois cultures et M. Khalid Bouziane, consul du Maroc à Almeria. M. Hassan Belarbi, président de l’Association Environnement & Education (AMAE), a animé cette séance.

CCME

Revue de presse

Les entretiens du symposium

Google+ Google+