Brûler le drapeau marocain à Paris est un outrage à l’un des emblèmes de la souveraineté nationale et une offense à la dignité des Marocains

lundi, 28 octobre 2019

Le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger condamne avec la plus grande fermeté le comportement lâche et abominable de certains individus qui ont brûlé le drapeau national lors d’une marche organisée à Paris le 26 octobre 2019. Il s’agit d’un délit de blasphème à la sacralité de la souveraineté nationale et d’une offense à la dignité de tous les Marocains où qu’ils soient.

 Suite à cet acte odieux, M. Abdellah Boussouf, Secretaire général du CCME, affirme que toute atteinte au drapeau national est un acte criminel qui ne peut en aucun cas être considéré comme une expression de la liberté. Ce comportement barbare offense des générations de Marocains qui ont consenti d'énormes sacrifices pour l'indépendance, l'intégrité territoriale, le développement et le progrès du Maroc.

Le conseil rappelle également les efforts incommensurables que des générations d’immigrés marocains ont déployé pour la défense des intérêts de la nation et leur attachement à l’identité marocaine qui se définit par sa diversité, son ouverture et sa tolérance, des valeurs que des parents marocains à l’étranger ont tenu à transmettre à leurs enfants et à incarner au quotidien. De telles méthodes provocatrices ne pourront donc atteindre ni la cohésion nationale ni l’attachement inaltérable des Marocains du monde à leur partie et à leur Roi qu’ils ne cessent d’exprimer à toutes les occasions.

CCME

Revue de presse

Les entretiens du symposium

Google+ Google+