Coopération et échange d’expertises : le CCME reçoit une délégation malienne

mercredi, 30 octobre 2019

M. Abdellah Boussouf, Secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) a reçu, mardi 29 octobre au siège du conseil à Rabat, une délégation malienne conduite par M. Amadou Koita, ministre des Maliens de l’extérieur.

 CCME Senegal Oct 2019 2

A l’occasion de cette rencontre, M. Boussouf a exposé les travaux du conseil et les thématiques qu’il a pu traiter, jeunesse, culture, culte, question du genre, et participation politique ont fait l’objet de plusieurs études et séminaires organisés au Maroc et dans les pays d’accueil.
« L’objectif de nos travaux est de permettre aux décideurs d’avoir une connaissance exhaustive de l’immigration marocaine qui a connu des mutations profondes comme le rajeunissement et la féminisation ». Les Marocains du monde constituent plus de 10% de la population marocaine, ils vivent dans plus de 50 pays (80% sont installés en Europe) et sont pour « le Maroc une richesse immatérielle incontournable pour son développement ».

CCME Senegal Oct 2019 3

Concernant l’objet de la visite, à savoir l’échange d’expertises sur le sujet de l’immigration et la mobilisation des compétences, M. Boussouf a affirmé que « l’Afrique compte une forte communauté dans le monde, notamment en Europe, qui devrait être consciente de son apport pour les pays d’origine et les pays d’accueil ».
« C’est grâce à l’immigration et à la mobilité que nous avons aujourd’hui des valeurs comme le vivre-ensemble, le pluralisme, le dialogue des civilisations », explique M. Boussouf, ajoutant que « les sociétés européennes doivent aussi leur richesse culturelle à l’immigration qui est une valeur ajoutée pour l’humanité ».
« Nous faisons partie du même continent et sommes confrontés aux mêmes problèmes, nous devons donc créer une synergie d’actions entre les institutions des différents pays africains afin de pouvoir tout affronter ensemble », a-t-il poursuivi.
Conscient de l’apport de l’immigration africaine, le CCME avait choisi le thème « Afrique, aux sources de la mobilité » pour sa participation au Salon international de l’édition et du livre de 2014 afin de mettre en avant la richesse et la créativité du continent, « ce réservoir de l'humanité ».

CCME Senegal Oct 2019 4

Pour sa part, le ministre des Maliens de l’extérieur a rendu hommage « au leadership permanent et bienveillant de Sa Majesté le Roi Mohammed VI en Afrique » qui a permis à plusieurs nations africaines de réaliser que « nos intérêts sont communs ».
Concernant l’immigration africaine en Europe, le ministre affirme que « c’est un sujet qui a été largement instrumentalisé faisant des immigrés des sources de problèmes alors qu’ils sont des solutions ».
Le Mali compte « 4 millions de ressortissants à l’étranger, 85% d’entre eux sont en Afrique, 1,5 millions en Côte d’Ivoire et 650.000 en France ». « La diaspora malienne contribue à hauteur de 15% du PIB », indique M. Koita précisant que « le pays doit ses plus grands projets de construction des routes et des écoles aux Maliens de l’extérieur ».
M. Mahamadou Camara, Secrétaire permanent du Haut conseil des Maliens de l’extérieur (HCME) a quant à lui exposé les prérogatives de son institution « créée en 1991 et représentée dans les différentes instances de la République malienne, notamment au Conseil des collectivités et au Conseil économique et social ».
« Le HCME se préoccupe des attentes d’une population constituée essentiellement de commerçants et d’ouvriers vivant dans 65 pays majoritairement africains ».
Les membres de la délégation malienne sont en visite au Maroc jusqu’au 1e novembre 2019. Ils ont pu rencontrer la Ministre déléguée marocaine chargé des Marocains résidant à l’étranger et les responsables de la Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l’étranger.
CCME

Revue de presse

Les entretiens du symposium

Google+ Google+