Bonne fête à tous les Marocains du monde

Nous célébrons au Maroc, le 10 août de chaque année, la journée nationale du Migrant. L’occasion pour nous tous d’évaluer notre engagement pour les Marocains du monde : nous nous rendons compte que malgré tous les efforts entrepris, la question de l’immigration n’est pas au centre des préoccupations de notre société. Ceci alors même que les Marocains du monde constituent plus de 10% de la population marocaine et que tous les Marocains sont profondément liés à l’immigration à travers un proche ou un membre de leurs familles.

 La journée nationale du Migrant est célébrée cette année avec un goût d’amertume. En plus des conditions économiques difficiles et des conséquences pesantes de la crise économique dans les principaux pays d’accueil, la communauté marocaine dans plusieurs pays européens a été confrontée à des épreuves difficiles à cause des actes terroristes qui ont touché l’Europe et qui l’ont confrontée à des traitements discriminatoires. En France ou en Belgique, par exemple, la communauté marocaine a été doublement touchée par ces actes : devant faire preuve concrète d’indignation car ses membres faisaient partie des coupables et des victimes d’une part, et résister, d’autres part, au racisme et à l’islamophobie à leur égard dans presque tous les milieux.

Malgré toutes ses difficultés, les Marocains du monde ont tenu à rester liés à la mère partie, à commencer par les transferts financiers à leurs familles, soutien essentiel à l’économie nationale et aux réserves en devise, et par leur engagement indéfectible pour la souveraineté nationale : nous les avons vus défiler dans tous les continents lors de la dernière crise politique provoquée par le Secrétaire général de l’Organisation des nations unies (ONU).

Pour sa part, et comme dans tous ses discours à l’occasion de la fête du trône, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a encore une fois tenu à placer les Marocains du monde en priorité nationale et insisté, auprès des institutions concernées, à améliorer tous les services en leur faveur. Sa Majesté le Roi a également concrétisé tout l’intérêt qu’il porte aux Marocains du monde lorsqu’il a décoré plus d’une dizaine de compétences de la diaspora marocaine, de différents horizons.

Ainsi, les compétences marocaines issues de l’immigration sont au cœur des choix stratégiques pour le Maroc. Faire le choix de confier les grands chantiers lancés au Royaume à des compétences marocaines du monde ne peut être que bénéfique, grâce à leur expertise et leur expérience cumulée dans des pays développés. Nous pensons en l’occurrence à la concrétisation de chantiers comme la régionalisation avancée, la démocratie participative, les Conseils de gouvernance ou plusieurs autres chantiers sur lesquels le Maroc mise pour son développement économique et social, et il s’agit là une expertise dont la valeur vaut encore plus que les transferts financiers, si le Maroc en profite à bon escient.

Pour ce faire, tous les acteurs concernés sont invités à réunir leurs efforts afin de répondre aux attentes des Marocains du monde et de résoudre leurs problèmes notamment dans les domaines de l’immobilier, de la justice et des services administratifs. Dans ce sens, il sera impératif de réévaluer les politiques publiques pour leur permettre de participer activement au développement de leur pays.

Nous souhaitons que cette année constituera une avancée significative vers le changement et que les attentes des Marocains du monde deviennent au centre des préoccupations. Alors que nous célébrons aujourd’hui la journée nationale du migrant, il est important d’exprimer notre fierté et notre gratitude à tous les Marocains du monde pour tous les sacrifices qu’ils consentent pour leur pays. Bonne fête à tous les Marocains du monde.

M. Abdellah Boussouf, Secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME)

(Traduit de l’arabe)

Revue de presse

Les entretiens du symposium

Actualités

Google+ Google+