vendredi 17 août 2018 15:58

Islam, Identité, Culture

Culture, islam, publications de plusieurs ouvrages inédits sur l’immigration en Europe sous tous ses aspects, rencontres avec les jeunesses dans les pays d’accueil et au Maroc, conférences en Europe mais aussi au Maroc impliquant des académiciens et des universités marocaines sur la question migratoire marocaine, mais aussi africaine, suivis de recommandations et d’ouvrages. Le Conseil de la communauté marocaine à l’Etranger (CCME) aura en cette année 2017 été sur tous les fronts.

La culture et la religion de nos compatriotes à l’étranger est devenue une question clé depuis près d’une dizaine d’années. Plus particulièrement avec la naissance de cette bête immonde qu’est le terrorisme qui banalise les discours racistes désignant les musulmans comme les nouveaux boucs émissaires. Avec la montée des nationalismes dans un certain nombre de pays européens renforcés par la « crise » des réfugiés venant principalement de pays musulmans ravagés par les guerres civiles, l’immigration installée en Europe depuis des décennies subi les conséquences des politiques de rejet religieux, identitaire et culturel. 

Les attentats commis en Europe par des individus se proclamant du mouvement terroriste le plus meurtrier de cette dernière décennie, ont soudainement été étiquetés « immigrés musulmans » par les mouvements les plus extrêmes sans oublier les chaînes d’information et les médias virtuels, qui par leur absence de recul et de ce fait de « politique » de l’urgence, commettent l’irréparable.

Il est des moments dans l’Histoire où le droit à l’hésitation n’est pas permis. Et le discours de SM le Roi lors de la fête du Trône en 2016 aura été à la fois historique et courageux dans un monde où l’on ne sait plus ce que parler veut dire.  En un discours SM le Roi a déconstruit les discours et le passage à l’acte fou de ces bandes criminelles organisées, qui se réclament de l’islam en appelant, et ceci est capital, les marocains vivant à l’étranger de ne pas céder aux sirènes de la mort et de la folie humaine en n’oubliant pas leur identité, qui est multiculturelle par essence, et leur religion qui est l’Islam malékite.

Le CCME s’est, depuis ce discours Royal qui restera à jamais ancré dans l’Histoire, engagé à faire des questions identité-religion-culture l’un de ses principaux axes de « combat » à travers notamment des rencontres d’une absolue nécessité au Maroc et en Europe et de partenariats en faveur de la formation indispensable des Ulémas en Europe. Un travail didactique vital pour nos compatriotes à l'étranger vivant majoritairement en Europe.

Islam, identité, culture, voilà le triptyque auquel s’est consacré le CCME en cette année 2017 notamment en Espagne, en France, en Belgique, en Allemagne où a notamment eu lieu l’une des rencontres les plus importantes de près de 150 Ulémas européens, mais aussi au Maroc à travers des événements culturels contant l’Histoire des Migrants Voyageurs ; de  Leila Alaoui une jeune photographe qui parcourait le monde en saisissant des instants d’humanité,  tuée à la fleur de l’âge par des terroristes à Ouagadougou ; ces pionniers installés en Europe depuis l’après-guerre ; des étudiants venus des quatre coins du monde ont pour leur part pu se rendre au Maroc pour mieux comprendre leurs compatriotes européens d’origine marocaine ; des associations venues d’Europe et d’Afrique sont également venues au Conseil pour partager leurs expériences sur la question migratoire qui en somme fait de nous , tous des immigrés intra et extra-territoriaux...  

 CCME

Revue de presse

Les entretiens du symposium

Actualités

Google+ Google+