lundi 17 février 2020 05:06

La culture marocaine au-delà des frontières : réalité et imaginaire

Par M. Abdellah Boussouf, Secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME)

L'image du Maroc à l'étranger a été historiquement influencée par les enjeux économiques, religieux et militaires qui lui ont donné des significations symboliques différentes selon les contextes et les spécificités des relations du Maroc avec les autres pays du monde. Cet héritage a fait du Maroc dans l'imaginaire étranger un mélange de représentations croisées dans lesquelles les références légendaires, exotiques et folkloriques ont construit un assemblage de clichés décalés de la réalité.

Au siècle dernier, deux facteurs principaux ont contribué à façonner l'image du Maroc chez l’autre, notamment en Europe. La période coloniale représente le premier facteur, avec tous les discours idéologiques et militaires qui l’ont imprégnée et qui tentaient autant que possible de justifier aux citoyens européens les motivations du colonialisme. Des stéréotypes largement alimentés par les récits orientalistes sur Maroc et sur les pays du sud en général sont d’ailleurs toujours présents en Occident plusieurs décennies après l'indépendance.

Quant au deuxième facteur, il s’explique par le fait que le siècle dernier a été marqué par l’émigration marocaine à l'étranger. Cette émigration a commencé le recrutement d’ouvriers partis dans le cadre des accords de travail et qui ont été d’une aide incontournable à la reconstruction de l'Europe après la guerre et à l’origine du florissement du vieux contient lors des trente glorieuses. Vient ensuite l’étape du regroupement familial puis celle de l'intégration qui a abouti à l’enracinement des nouvelles générations dans les sociétés européennes sans pour autant se déraciner de la culture de la mère-patrie qu’elles ont réussi à harmoniser avec celles des pays d’accueil.

Les tendances culturelles et politiques en l'Europe contemporaine ont étroitement associé l'image de l'étranger en général et du Marocain en particulier au risque d’une menace à l’identité nationale, uniquement parce que ce dernier est lié à sa culture d’origine et tend en même temps à exercer la pleine citoyenneté dans son pays de résidence. Il n'y a plus donc aucun moyen pour les courants d'extrême-droite pour froisser l’image de l’immigré que de raviver les vieux clichés construits sur l'ignorance de la culture marocaine et de la richesse des composantes de l'identité marocaine avec ses multiples affluents et sa capacité à enrichir d’autres cultures et à coexister dans la pluralité.

Et puisque l'image de l’immigré marocain est liée à l'image du Maroc dans les sociétés de résidence, et mesurant la difficulté de comprendre, corriger et construire une image positive qui tente de changer les stéréotypes ancrés dans l'imaginaire collectif, le Conseil de la communauté marocaine l’étranger (CCME) a choisi de consacrer sa participation à la 26e édition du Salon international de l’édition et du livre (SIEL) de Casablanca au thème « image du Maroc au-delà des frontières : réalité et représentations ».

L’objectif de notre programmation est de comprendre comment se forge l'image du Maroc à l'étranger, notamment dans les pays historiques de l'immigration marocaine, et d’explorer les moyens de mettre en avant une image objective du Royaume et des Marocains du monde au-delà des frontières en associant au débat historiens, intellectuels, journalistes, politiciens et académiciens du Maroc et de l’étranger.

Nous proposons aux visiteurs du stand du CCME au Salon du livre de Casablanca une riche programmation qui tente d’appréhender les divers aspects de l'image du Maroc à l’étranger et qui rapproche le lecteur marocain des plus importants ouvrages qui se sont intéressés à ce sujet. Les tables-rondes et présentations de livres de notre stand sont un espace de partage ouvert aux Marocains du monde afin qu’ils puissent contribuer aux différents débats identitaires entrepris dans les pays d’accueil, dans le cadre du respect des spécificités et des lois de ces pays, et à participer au plaidoyer et à la mobilisation pour une image objective et réelle du Maroc au-delà des frontières.

Revue de presse

Les entretiens du symposium

Actualités

Google+ Google+