vendredi 16 novembre 2018 18:15

picto infoCette revue de presse ne prétend pas à l'exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse marocaine, internationale et autres publications, qui n'engagent en rien le CCME.

Belgique: Najat Arbib, première magistrate d'origine marocaine et maghrébine

Najat Arbib, un nom désormais inscrit sur la liste de ces pionniers issus de l'immigration maghrébine, et plus précisément marocaine, qui se sont frayé leur petit chemin dans la sphère de la magistrature belge.

Trente quatre ans à peine, elle siège déjà aux tribunaux de Belgique. Elle vient, en effet, d'être nommée magistrate près les Cours d'Appel de Neufchâteau et d'Arlon au sud du pays pour devenir la première juge issue de parents immigrés maghrébins.

Désignée juge de Complément du ressort de la Cour d'Appel traitant les dossiers des droits civil et pénal, elle a prêté serment, courant octobre à Liège, lors de la traditionnelle cérémonie devant les membres de la Cour Supérieure de Justice.

Dans un entretien à la MAP, il a confié avoir été "agréablement" surprise de savoir qu'elle était la première maghrébine de parents immigrés à occuper "un poste aussi sensible" dans le système judiciaire belge.

"Mon objectif était de réussir et de me confirmer, tout en montrant l'exemple que les Belges d'origine marocaine peuvent apporter leur pierre à l'édifice au pays qui les a accueillis."

Najat Arbib

Fille unique d'une fratrie de quatre garçons, la jeune magistrate a entamé sa carrière de juriste dans un cabinet d'affaires ayant pignon sur rue à Liège, avant d'assister trois ans durant, l'un des plus célèbres procureurs belges, Michel Bourlet qui était chargé de l'affaire Dutroux.

"Mon mentor, un homme d'expérience et de conviction, ainsi que mes collègues m'ont encouragée à passer l'examen d'accès que j'ai réussi. Sur 243 candidats qui s'étaient présentés, j'étais parmi les 16 retenus", a-telle ajouté.

Najat Arbib fait désormais partie des 2.500 gens de robe que compte la Belgique, dont 1.150 magistrats francophones.

Source : Aufait

Revue de presse

Les entretiens du symposium

Actualités

Google+ Google+