picto infoCette revue de presse ne prétend pas à l'exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse marocaine, internationale et autres publications, qui n'engagent en rien le CCME.

Le Centre national pour la recherche scientifique et technique tient son conseil d'administration à Rabat

Le conseil d'administration du centre national pour la recherche scientifique et technique (CNRST) a eu lieu, mercredi à Rabat, sous la présidence du ministre de l'Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Lahcen Daoudi.

La réunion a été consacrée à l'approbation du PV du dernier conseil d'administration, tenu le 22 mars dernier, à l'approbation des états de système de l'année 2012 et à l'approbation des projet de résolution, dont celui relatif à l'intégration des Marocains résidant à l'étranger (MRE) dans la recherche scientifique.

Le directeur du CNRST, Driss Aboutajdine, a déclaré à la MAP, peu avant la réunion, que ce projet vise l'intégration d'un nombre important de Marocains du monde dans la recherche scientifique, dans le cadre du programme "Fincome" qui leur permet de travailler avec des laboratoires marocains.

Les MRE viennent au Maroc dans le cadre d'un appel d'offre, a-t-il ajouté, rappelant que les personnes concernées viennent munies d'un programme pour encadrer les étudiants du master et du doctorat et qui permettent, à leur tour, d'intégrer des unités de recherche marocaines dans des programmes internationaux, notamment au sein de projets européens.

M. Aboutajdine s'est dit persuadé que ce projet va déboucher, après son adoption par le Conseil, sur d'importants résultats, sans aucun grand impact financier, précisant que les Marocains vont constituer une locomotive de recherche scientifique, à travers ce projet.

Le conseil va examiner, selon ce responsable, la question d'octroi de soutien aux meilleures unités de recherche au Maroc, en particulier les laboratoires et les centres de recherche pour encourager les chercheurs dans leurs travaux.

Au début de la réunion, M. Daoudi a passé en revue les importantes évolutions sur la scène scientifique et universitaire depuis le dernier conseil d'administration de cette institution qui veille à financer et soutenir la recherche scientifique, rappelant la création ces derniers mois d'un fonds pour le financement de la recherche scientifique, en partenariat avec des institutions, à leur tête l'office chérifien des phosphates (OCP).

L'idée de faire du Maroc un pôle universitaire de formation et de recherche scientifique requiert la promotion et le développement de ce dernier, dans le cadre de la coopération internationale, notant que cette idée a démarré effectivement, avec la conclusion de partenariats avec plusieurs parties concernées de France, Canada, Espagne, Grande Bretagne et Etats-Unis, entre autres.

Cette réunion s'est déroulée en présence du secrétaire perpétuel de l'Académie Hassan II des sciences et techniques, de représentants de différents ministères, de la CGEM et de personnalités scientifiques membres du conseil d'administration.

26 juin 2013

Source : MAP

Revue de presse

Les entretiens du symposium

Google+ Google+