mercredi 24 juillet 2024 04:54

picto infoCette revue de presse ne prétend pas à l'exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse marocaine, internationale et autres publications, qui n'engagent en rien le CCME.

Suisse : La DDC s'engage encore pour endiguer la migration

Le chef de la DDC Manuel Sager estime que des fonds supplémentaires pour la formation devraient contribuer à ralentir le flux migratoire.

La coopération suisse va renforcer ses liens avec la politique migratoire du pays, a indiqué Manuel Sager, chef de la DDC. Pour lui, son engagement dans les pays «fragiles» et des fonds supplémentaires pour la formation devraient contribuer à endiguer le flux migratoire.

«Cette mise en relation doit permettre d'éviter les tragédies humaines telles que nous les vivons dans la crise des réfugiés actuelle», a précisé Manuel Sager lors de la conférence de presse annuelle de la Direction du développement et de la coopération (DDC) vendredi à Berne.

Aider les déplacés internes

La DDC va renforcer son effort au Proche-Orient, en Afrique du Nord et en Afrique subsaharienne en y allouant 55% de ses moyens, contre 45% précédemment. Elle a déjà investi 70 millions de francs pour faire face à la crise des réfugiés et aider les déplacés internes.

La coopération internationale reste un élément essentiel pour faire face à la crise des migrants, rappelle Manuel Sager. Il convient aussi de renforcer la lutte contre la pauvreté et les inégalités. «Il faut offrir des possibilités pour tous», a-t-il ajouté.

L'éducation et la formation professionnelle disposeront ainsi d'un budget augmenté de 50%. En offrant de nouvelles opportunités aux populations des pays «fragiles», la DDC espère contribuer à l'endiguement du flux migratoire.

27 janvier 2017

Source : 20min.ch

Google+ Google+