L'acte fondateur de la création de l'association des Anciens Mineurs Marocains et reconvertis du Nord - Pas-de-Calais (AMMN) a été une réaction militante engagée contre les injustices infligées aux mineurs marocains par les Charbonnages de France, par le gouvernement marocain ainsi que par les autorités françaises.

Lire l'article :

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Douai/actualite/Secteur_Douai/2009/06/05/article_enfants-d-anciens-mineurs-immigres-infor.shtml

Le développement politique, social et économique du Maroc

Réalisations (1999-2009) et perspectives


29 juin 2009 au Palais du Luxembourg (15 ter rue de Vaugirard, 75006 Paris)

Organisateurs : Centre de droit international, européen et comparé (CEDIEC) de la Faculté

de droit Paris Descartes et l'Observatoire d'études géopolitiques (OEG).

Parrainage de M. le Sénateur Christian Cambon

Propos introductifs (10h-10h30)

M. le Sénateur Christian Cambon, président du groupe d'amitié France-Maroc au Sénat.

M. le Doyen Jean-Pierre Machelon, Faculté de droit Paris Descartes

M. Charles Saint-Prot, directeur de l'Observatoire d'études géopolitiques

1ère session (10h30-13h). Présidence de séance : Doyen Jean-Pierre Machelon

Le développement politique

Jean Roatta, président du groupe d'amitié France-Maroc à l'Assemblée nationale, Chargé du

suivi du projet présidentiel de l'Union pour la Méditerranée: Le Maroc et la France.

Fréderic Rouvillois, professeur Paris Descartes: L'Etat de droit, les libertés publiques.

Jean-Yves de Cara, professeur Paris Descartes, directeur du CEDIEC: Une monarchie

nationale

Doyen Michel Rousset, professeur émérite de la Faculté de droit de Grenoble: La poursuite de

la modernisation de l'Etat.

Thierry Rambaud, professeur agrégé de droit public, directeur des études à l'ENA : L'Ecole

nationale d'administration marocaine.

Doyen Michel de Guillenchmidt, professeur Paris Descartes : Les provinces du sud, le projet

d'autonomie.

Doyen Jean-François Poli, professeur à l'Université de Corse : Un acteur du dialogue des

civilisations.

Déjeuner-buffet (offert) : 13h-14h15 (salle René Coty)

2

2ème session (14h30-17h30). Présidence de séance : Frédéric Rouvillois

Le développement social et l'identité nationale:

Charles Saint-Prot, directeur de l'OEG: Le Commandeur des croyants et la réforme du champ

religieux. L'Islam du juste milieu.

Mme Florence Jean, maitre de conférences à l'Université de Corse : La Moudawana.

Olivier Galland, sociologue, directeur de recherche au CNRS : Essai d'analyse des valeurs

du Maroc.

Mme Zeina el Tibi, présidente de l'OEG, journaliste : le Roi Mohammed VI et la solidarité.

Harmoniser l'économique et le social.

Mme Dominique de Courcelles, directrice de recherche au CNRS, enseignante à l'École

Polytechnique : Le développement social (INDH).

Le développement économique :

Stève Gentili, Président de la BRED-Banque populaire, Président FFA : Bilan et perspectives.

Henri Védie, professeur HEC : Les réalisations et les grands projets de développement

Emmanuel Dupuy, président IPSE : Le Maroc et l'Union européenne

Conclusion

Comité scientifique: Jean-Yves de Cara, Frédéric Rouvillois, Charles Saint-Prot, Henri-Louis

Védie.

Publication des actes : OEG, Paris Descartes + éditions du CNRS

Dir. de publication : Jean-Yves de Cara, Frédéric Rouvillois, Charles Saint-Prot.

Date : 29 juin 2009 de 10h à 17h30 (déjeuner-buffet offert).

Lieu : Palais du Luxembourg, 15 rue de Vaugirard 75006 - Paris

Enregistrement des participants: 9h15-9h45. Les formalités d'enregistrement seront closes

à 9h45.

Inscriptions. L'accès au colloque est réservé aux personnes préalablement inscrites :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Renseignements- Contact :

T. 01 77 16 31 12 M. 06 43 83 65 42 Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
La Malaisie a mobilisé des hélicoptères, des navires et un avion sur ses côtes pour lutter contre les immigrants illégaux venus du Pakistan et d'Afghanistan.

Depuis mars, quatre bateaux de migrants, 14 Indonésiens, 58 Afghans, 37 Pakistanais, et trois Irakiens, ont été interceptés en tentant de franchir le détroit séparant la Malaisie et l'Indonésie, d'après les statistiques de l'Agence malaisienne de régulation maritime.

"C'est une nouvelle tendance pour nous en Malaisie" a souligné le secrétaire général du ministère de l'Intérieur, Mahmoud Adam, dans un entretien à la presse.

La plupart des immigrés clandestins appartiennent à la classe moyenne et fuient la guerre en Afghanistan ou dans les zones frontières du Pakistan et recherchent une vie meilleure, a ajouté le responsable malaisien

Ces immigrants clandestins quittent, ensuite, la Malaisie illégalement sur de petits bateaux trop chargés pour passer en Indonésie, et de là, tentent de faire route vers l'Australie qui leur accordera l'asile.(MAP)

« Trop, c'est trop », avaient protesté de nombreux Musulmans de Rhône-Alpes après l'incendie criminel de la mosquée de Saint-Priest, en décembre dernier dans le Rhône. Quelques mois plus tôt, c'est une autre mosquée, celle de Meyzieu, qui avait déjà été prise pour cible et vandalisée...

Lire la suite :

http://www.leprogres.fr/fr/france-monde/article/1664323,192/Actes-anti-musulmans-une-cellule-de-veille-s-active-a-Lyon.html

Vivement critiquée pour avoir refoulé des demandeurs d'asile, l'Italie a déclaré jeudi à Luxembourg que l'ensemble des Vingt-Sept devait se charger avec équité de l'accueil des immigrants. Le ministre italien de l'Intérieur, Roberto Maroni, a relevé que les récentes propositions de la Commission européenne étaient "intéressantes mais (...) pas suffisantes". "Nous avons demandé un partage obligatoire de la charge, la proposition envisage un système fondé sur le volontariat, de sorte que ceux qui ne le veulent pas ne doivent accueillir aucun réfugié", a-t-il dit à la presse.


Source : lejdd.fr

La promotion d'"une approche des questions de migration qui soit basée sur les droits de l'homme pour la période 2010-2011, constitue une priorité pour Conseil des droits de l'homme (CDH), a affirmé jeudi à Genève, Mme Navi Pillay, Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme.

Intervenant devant la 11ème session du CDH, Mme Pillay a souligné que "les droits des migrants doivent être protégés dans les pays d'origine, de transit et de destination", précisant qu'elle a suggéré aux pays qui ne l'ont pas encore fait, de ratifier la Convention internationale de 1990 sur les droits des travailleurs migrants et des membres de leurs familles.

La responsable onusienne a, en outre, souligné sa détermination à mettre l'accent sur ce thème au cours de ses prochaines missions avec notamment les pays de l'Union européenne, les Etats-Unis, le Canada et le Japon qui n'ont pas encore signé la Convention sur les droits des migrants, ratifiée par 41 pays et entrée en vigueur en juillet 2003.

"Les migrants sont souvent confrontés à de multiples formes de discriminations dans différents aspects de leur vie quotidienne", a-t-elle insisté.

Le Conseil des droits de l'homme est un organe intergouvernemental du système des Nations Unies, composé de 47 états qui ont la responsabilité de renforcer la promotion et la protection des droits de l'homme autour du globe.

Le CDH a été créé par l'Assemblée générale de l'ONU, le 15 mars 2006, avec pour but principal d'aborder des situations de violations de droits de l'Homme et d'émettre des recommandations. (MAP)
Washington a décidé d'accélérer les procédures d'attribution de visas aux chercheurs et étudiants désirant se rendre aux Etats-Unis, a indiqué jeudi un responsable du département d'Etat.

Le ministère a renforcé les équipes délivrant les visas, changé les procédures d'attribution, et estime désormais être en mesure de satisfaire aux demandes de visas dans un délai d'environ deux semaines, a expliqué David Donahue, secrétaire d'Etat adjoint aux affaires consulaires.

"Nous voulons que les gens se sentent à l'aise pour venir ici", a dit à l'AFP M. Donahue.

Les Etats-Unis ont délivré en 2008 quelque 56.000 visas à des étudiants spécialisés dans les hautes technologies, à des scientifiques travaillant pour des laboratoires de recherche et à des experts se rendant à des conférences, a précisé M. Donahue.

Mais les Etats-Unis ont parfois mis plusieurs mois avant de délivrer des visas, pour lesquels les Indiens et les Chinois sont les principaux demandeurs.

M. Donahue a expliqué ces délais par un manque d'effectifs et une augmentation des demandes.

Les universités américaines --où les étudiants étrangers sont nombreux-- ont dit craindre que ces très longs délais ne découragent les candidats qui pourraient se tourner vers d'autres pays.

AFP


Le développement politique, social et économique du Maroc
Réalisations (1999-2009) et perspectives

29 juin 2009
au Palais du Luxembourg (15 ter rue de Vaugirard, 75006 Paris)

Organisateurs : Centre de droit international, européen et comparé (CEDIEC) de la Faculté
de droit Paris Descartes et Observatoire d'études géopolitiques (OEG).

Parrainage de M. le Sénateur Christian Cambon

Propos introductifs (10h-10h30)
M. le Sénateur Christian Cambon, président du groupe d'amitié France-Maroc au Sénat.
M. le Doyen Jean-Pierre Machelon, Faculté de droit Paris Descartes
M. Charles Saint-Prot, directeur de l'Observatoire d'études géopolitiques
1ère session (10h30-13h). Présidence de séance : Doyen Jean-Pierre Machelon
Le développement politique
Jean Roatta, président du groupe d'amitié France-Maroc à l'Assemblée nationale, Chargé du
suivi du projet présidentiel de l'Union pour la Méditerranée: Le Maroc et la France.
Fréderic Rouvillois, professeur Paris Descartes: L'Etat de droit, les libertés publiques.
Jean-Yves de Cara, professeur Paris Descartes, directeur du CEDIEC: Une monarchie
nationale
Doyen Michel Rousset, professeur émérite de la Faculté de droit de Grenoble: La poursuite de
la modernisation de l'Etat.
Thierry Rambaud, professeur agrégé de droit public, directeur des études à l'ENA : L'Ecole
nationale d'administration marocaine.
Doyen Michel de Guillenchmidt, professeur Paris Descartes : Les provinces du sud, le projet
d'autonomie.
Doyen Jean-François Poli, professeur à l'Université de Corse : Un acteur du dialogue des
civilisations.
Déjeuner-buffet (offert) : 13h-14h15 (salle René Coty)
2
2ème session (14h30-17h30). Présidence de séance : Frédéric Rouvillois
Le développement social et l'identité nationale:
Charles Saint-Prot, directeur de l'OEG: Le Commandeur des croyants et la réforme du champ
religieux. L'Islam du juste milieu.
Mme Florence Jean, maitre de conférences à l'Université de Corse : La Moudawana.
Olivier Galland, sociologue, directeur de recherche au CNRS : Essai d'analyse des valeurs
du Maroc.
Mme Zeina el Tibi, présidente de l'OEG, journaliste : le Roi Mohammed VI et la solidarité.
Harmoniser l'économique et le social.
Mme Dominique de Courcelles, directrice de recherche au CNRS, enseignante à l'École
Polytechnique : Le développement social (INDH).
Le développement économique :
Stève Gentili, Président de la BRED-Banque populaire, Président FFA : Bilan et perspectives.
Henri Védie, professeur HEC : Les réalisations et les grands projets de développement
Emmanuel Dupuy, président IPSE : Le Maroc et l'Union européenne
Conclusion
Comité scientifique: Jean-Yves de Cara, Frédéric Rouvillois, Charles Saint-Prot, Henri-Louis
Védie.

Publication des actes : OEG, Paris Descartes + éditions du CNRS
Dir. de publication : Jean-Yves de Cara, Frédéric Rouvillois, Charles Saint-Prot.
Date : 29 juin 2009 de 10h à 17h30 (déjeuner-buffet offert).

Lieu : Palais du Luxembourg, 15 rue de Vaugirard 75006 - Paris
Enregistrement des participants: 9h15-9h45. Les formalités d'enregistrement seront closes
à 9h45.
Inscriptions. L'accès au colloque est réservé aux personnes préalablement inscrites :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Renseignements- Contact :
T. 01 77 16 31 12 M. 06 43 83 65 42 Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le film "El Ejido, la loi du profit" du Marocain Jawad Rhalib a été sélectionné pour être projeté au Festival "Les yeux ouverts sur l'immigration", prévu du 5 au 13 juin à Paris et dans d'autres villes de Picardie (Nord de la France).

L'axe principal de cette 4-ème édition est consacré au thème "L'Europe rêve(s) d'immigrés ?", thématique de grande actualité dans la mesure où le Festival coïncide avec les élections européennes du 7 juin.

Selon les organisateurs, cette thématique constitue un point crucial des enjeux européens.

Le Festival propose chaque année de découvrir le film documentaire d'un pays d'émigration ou d'un Continent.

L'Afrique est représentée à cette édition par 10 films qui ont souvent eux aussi des difficultés à passer les frontières à cause d'un réseau de diffusion assez faible.

Des conférences animées par de grands spécialistes des politiques migratoires auront lieu en marge de ce Festival.(MAP)
Le réseau de compétences germano-marocain et l'université Al Akhawayn à Ifrane ont signé une convention de coopération visant le transfert des technologies et des connaissances ainsi que le soutien du dialogue culturel entre le Maroc et l'Allemagne.

La convention prévoit, notamment, l'échange des expériences dans les domaines de l'enseignement et de la recherche à travers l'organisation de rencontres scientifiques à l'université Al Akhawayn, et des stages de formation en Allemagne au profit des étudiants de l'université.

Aux termes de cette convention, signée récemment, les deux parties ont convenu de réaliser en commun des projets dans les domaines scientifique, culturel, de l'ingénierie, de la gestion des affaires et de l'administration.

Cet accord permettra de contribuer au transfert vers le Maroc des expériences accumulées par les cadres marocains membres du réseau, notamment dans les domaines de l'informatique, de l'aviation, de l'industrie automobile, des énergies renouvelables et de l'environnement, a indiqué le président du réseau, M. Hachim Haddouti, dans une déclaration à la MAP.

La convention se veut, également, un pont destiné à maintenir les liens entre la nouvelle génération des Marocains établis en Allemagne et leur pays d'origine et permettre aussi à ces derniers de contribuer au développement du Royaume dans divers domaines, a ajouté M. Haddouti.

Créé en mai 2007, le réseau de compétences germano-marocain est un espace ouvert à tous les Marocains installés en Allemagne pour mettre leur expérience au service du développement du Royaume dans les domaines socioéconomique, scientifique, culturel et artistique.

Le réseau compte près de 300 cadres, 20 pc parmi eux oeuvrent dans le secteur des technologies de l'information et de la communication, 13 pc dans l'industrie automobile, 9 pc dans les domaines social et culturel, 5 pc dans les énergies renouvelables et l'environnement, et 5 pc dans le secteur de l'enseignement et la recherche scientifique.(MAP)

Revue de presse

Les entretiens du symposium

Google+ Google+