mardi 16 juillet 2019 19:29

Les travaux de la 13ème édition de la Rencontre mondiale du soufisme ont débuté, Le 17 novembre 2018 à Madagh (province de Berkane), sous le thème ''La culture soufie et le commun universel : Pour les valeurs du dialogue et du rapprochement''.

A l’occasion de la fête de l’indépendance, le Conseil de la Communauté marocaine à l'Etranger (CCME) organise des ateliers thématiques et des jeux pédagogiques en faveur des jeunes des écoles de Boujdour, du 18 novembre au 18 décembre 2018 au centre culturel de la ville.

Le programme des conférences de la rencontre sur le "judaïsme marocain : pour une marocanité en partage" qui se tient du 12 au 18 novembre 2018 à Marrakech a clôturé ses travaux ce jeudi 15 novembre.

Lors de la séance de clôture du programme des conférences de la rencontre sur le "judaïsme marocain : pour une marocanité en partage", un rapport de synthèse et de recommandations a été lu par M. Willian Déry, Ancien président de la Communauté séfarade du Québec et membre fondateur du Rassemblement Mondial du Judaïsme Marocain.

La conférence « le Maroc dans le monde : défis et perspectives » animée par le Professeur Simon Serfaty est un moment fort de la rencontre de Marrakech. Professeur de politique étrangère américaine à l’Université Old Dominion à Norfolk (Virginie) et titulaire émérite de la chaire Zbigniew Brzezinski en géostratégie au Center for Strategic and International Studies (CSIS) à Washington, il répond aux questions de la journaliste et animatrice Hanane Harrath.

Placée sous le titre "Juifs marocains: force de proposition – force de mobilisation’’, l'objectif de cette séance fut de permettre aux invités de présenter des projets ou de faire des recommandations de nature à pérenniser notre identité et renforcer les liens entre le Maroc et ses diasporas. 

Au programme de la deuxième journée de la rencontre de Marrakech sur le thème"Judaïsme marocain : pour une marocanité partagée", une première séance intitulée "séquence Jeunesse : Côte à côte, face à face, ensemble et séparément, comment construire l’avenir ?’’ a été organisée . La table-ronde a été animée par Mme Zhor Rehihil, conservatrice du Musée du Judaïsme marocain, M. Ariel Danan, historien, M. El Mehdi Boudra, membre fondateur de l’Association Mimouna, M. Kamal Hachkar, historien et cinéaste et M. Maxime Karoutchi, artiste et acteur associatif. M.A M. Aziz Rifki, chargé de mission au CCME a modéré cette rencontre.

"Perceptions et représentations du Juif dans la production littéraire, cinématographique et médiatique au Maroc" est le titre de la dernière séance programmée ce mercredi 14 novembre 2018 dans le cadre de la rencontre sur le "judaïsme marocain : une marocanité partagée". 

Un documentaire sur les relations judéo-musulmanes au Maroc, intitulé "Marocains juifs : destins contrariés" a été projeté et suivi d'un débat animé par Yehuda Lancry, diplomate et écrivain, Younes Laghrari, producteur et réalisateur et Faouzi Skali, anthropologue écrivain et modéré par Sonia Sarah Lipsyc,  sociologue et directrice du Centre d’Études Juives Contemporaines de la Communauté Sépharade Unifiée du Québec.

Au programme de cette première journée du colloque sur le "Judaïsme marocain : pour une "marocanité" en partage", placé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, une deuxième séance s'est tenue sous le thème "l’écriture de l’histoire des Juifs du Maroc" avec la participation de M. Jamaâ Baida, Historien, Directeur des Archives du Maroc et M. Michel Abitbol, Historien et spécialiste des relations judéo-musulmane, avec la modération de M. Salomon Malka, écrivain et journaliste.

Revue de presse

Les entretiens du symposium

Actualités

Google+ Google+