×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 213

Citoyens contrôleurs Marocains du Monde

Cette semaine, mon ami Riadh Jaidiane, député à l'Assemblée tunisienne, représentant les tunisiens de l'étranger, vient de déposer une proposition au Gouvernement tunisien fort intéressante qui consiste à mettre en place une commission de contrôle qui pourra effectuer des visites inopinées dans les ports et les aéroports tunisiens afin de veiller au bon déroulement des services mais surtout de relever les dysfonctionnements et les abus dont peuvent êtres victimes les Tunisiens de l'étranger lors de leurs déplacements en Tunisie.

C'est une proposition qui me parait très louable et qu'on pourra appliquer également au Maroc, par la création d'une commission similaire composée uniquement de citoyens marocains de l'étranger, dont les membres pourront donc effectuer des visites surprises dans les ports et les aéroports marocains, et au besoin faire des signalements et des rapports aux autorités de tutelles des ports et des aéroports ainsi qu'aux ministres qui ont en charge la gestion de ces infrastructures avec une copie au Ministère chargé des marocains résidant à l'étranger et au Conseil de la communauté marocaine de l'Etranger.

L'année dernière j'ai été moi même témoin de pratiques condamnables à l'aéroport de Casablanca de la part d'une grande enseigne qui gère une cafétéria à l'aéroport. J'avais saisi par courrier la direction de l'enseigne, la direction de l'aéroport ainsi que le ministre de tutelle, qui est celui de l'équipement et du transport.

Mais à mon avis, les domaines de compétences de cette commission doivent s'élargir à d'autres secteurs, comme les hôtels et l'administration.

Les Marocains du monde représentent aujourd'hui un apport important pour l'économie marocaine notamment dans le domaine touristique. Il est donc important de veiller à ce que les Marocains du monde continuent de venir au Maroc pour maintenir le lien avec le pays et contribuer à l'économie nationale. Et pour ce faire il faut que les séjours se passent dans les meilleures conditions possibles. J'ai fréquenté dernièrement un hôtel club à Marrakech, où la clientèle était composée à 90% par des Marocains de l'étranger, et les 10% restants étaient des européens.

Cependant, un petit détail a attiré mon attention: pendant les repas du midi et du soir, aucune cruche d'eau n'était sur les tables, ni fontaine d'eau mise à la disposition des clients pour accompagner leurs repas, afin d'obliger les clients à acheter la bouteille d'eau minérale payée au prix fort. Comment imaginer un restaurant qui ne propose pas de l'eau à ses clients ? Ce genre de pratique, qui relève de l'abus, doit être signalé à la direction du tourisme pour rappeler les établissements à leurs obligations, en matière d'accueil et de service.

On peut bien imaginer aussi que cette commission de contrôle, qui sera dotée d'un site internet pour communiquer avec les Marocains du monde, ainsi qu'un secrétariat léger, abrité dans l’une des institutions marocaines dédiées à la question, pourra aussi recueillir les doléances et les signalements des autres consommateurs et utilisateurs parmi les MDM.

La commission de contrôle citoyen marocain du monde (CCMM), pourra également rendre un rapport annuel sur ses activités.

Hamid Soussany

Revue de presse

Actualités

Google+ Google+