mardi 23 avril 2024 09:42

18 juillet - Marrakech - Appel à la nécessité d'intégrer l'éducation aux droits de l'Homme dans les différents programmes scolaires

samedi, 18 juillet 2009
Les participants à un séminaire sur la Déclaration des Nations Unies sur l'Education et la Formation aux Droits de l'Homme ont plaidé, vendredi à Marrakech, en faveur de l'intégration de l'éducation et de la formation aux droits humains dans les différents programmes et cursus scolaires du primaire jusqu'à l'universitaire.

Les séminaristes ont estimé également que les gouvernements se doivent d'asseoir leurs politiques sur une véritable culture des droits de l'homme et d'élaborer des programmes édifiants ainsi que des stratégies et des plans d'action nationaux dans ce domaine, tout en faisant appel aux expériences des organisations et des syndicats.

Les travaux de ce séminaire de deux jours, initié par les ministères de la Justice et des Affaires Etrangères et de la Coopération, en partenariat avec le Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l'Homme, ont été ponctués par l'adoption d'une série de recommandations portant, entre autres, sur la nécessité du respect de la diversité culturelle des peuples ainsi que sur l'impératif de la consécration des droits de l'Homme et de la démocratie.

Les participants à cette rencontre ont estimé nécessaire d'élaborer une Déclaration qui soit intégrée pour être plus utile, mettant l'accent également sur le devoir des Etats de respecter les droits humains et de créer un large réseau des organisations internationales, de manière à concrétiser l'ensemble des objectifs tracés par la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.

Ils sont prononcés aussi en faveur de la mise en place de mécanismes efficients pour la sensibilisation des individus et des communautés quant à l'importance de l'éducation aux droits de l'Homme, notant que face à la mondialisation, le discours relatifs aux droits l'Homme est devenu contraignant pour tous les individus, ce qui rend nécessaire l'adoption d'approches sectorielles complémentaires dans les domaines de l'éducation, de l'enseignement, de la formation et de l'information en vue de la consécration de ce concept.

Après avoir mis en lumière l'importance de la pérennisation de l'éducation aux droits de l'Homme chez les différentes catégories sociales, les séminaristes ont appelé l'ensemble des institutions gouvernementales et celles privés ainsi que les différents acteurs de la société civile à accorder un intérêt particulier à l'organisation de sessions de formation et de sensibilisation, afin d'inculquer aux citoyens les valeurs et les principes des droits humains.

Ils ont estimé, dans ce sens, que l'éducation aux droits de l'Homme qui se veut un processus long, ne peut se réaliser que par une implication effective de l'ensemble des acteurs de la société.

Ce séminaire qui a connu la participation d'un aréopage d'experts, d'académiciens, de diplomates, de représentants d'ONG internationales ainsi que de nombre d'acteurs de la société civile, s'est proposé d'approfondir la réflexion sur les éléments que contiendra cette Déclaration qui représentera un instrument juridique international, non contraignant, permettant de combler les lacunes existantes et de renforcer la coopération internationale dans le domaine de l'éducation et la formation en matière des droits de l'Homme.

Il s'insère, de ce fait, dans le cadre de l'activation de la proposition conjointe maroco-suisse pour la rédaction d'une déclaration des Nations Unies sur l'éducation et la formation aux droits de l'Homme, présentée lors de la 7ème session du Conseil des Droits de l'Homme, acceptée sans vote par ledit Conseil et soutenue par 67 Etats.

MAP

SG au JT de 2m: spécial programmation de la journée internationale des migrants

Les entretiens du symposium

Google+ Google+