Zineb Safraoui, une experte marocaine avérée en consulting et en communication au Mali

Zineb Safraoui est le modèle de la femme marocaine qui a réussi à faire preuve de compétence, de savoir-faire et d'intégration facile en Afrique en s'imposant comme une experte avérée en consulting et en communication au Mali.

Forte d'une expérience riche et pertinente et d'une connaissance polyvalente, Zineb dirige avec brio à Bamako, "BINAFRICA", un Cabinet de consulting en communication et développement commercial qui offre des services orientés et bien ciblés.

Chaque jour, cette experte perfectionniste et ambitieuse en événementiel tient des séances de travail avec ses partenaires et ses clients, en donnant l’exemple de la capacité de la femme marocaine de concilier, avec succès, vie familiale et carrière professionnelle.

"J’ai 35 ans, j'ai fait mes études à Casablanca ou j'ai obtenu une Licence Professionnelle en Relation client ainsi qu'un Bachelor en communication Marketing", confie-t-elle à la MAP, affirmant avoir décidé, après plus de 11 ans d’expérience professionnelle dans le marketing direct et le Corporate Event au Maroc, de s'ouvrir sur l’Afrique Subsaharienne à travers des missions de consulting au Sénégal, au Togo et enfin au Mali.

"Actuellement, je dirige un Cabinet de consulting en communication et développement commercial BINAFRICA qui a comme principale activité d'accompagner des sociétés étrangères à s'implanter au Mali à travers différents outils de communication et Marketing, principalement le Corporate Event comme les salons, les Forums internationaux et les rencontres B to B", a-t-elle expliqué avec détermination.

"Toujours soutenue par le Maroc dans presque toutes mes démarches, mais aussi de la part du Mali qui est mon pays d'accueil, mes principaux partenaires et clients sont Maroco-maliens et je veille à mettre en exergue les potentiels énormes du Royaume dans les différents domaines lors des évènements que j’organise", a-t-elle souligné avec une immense fierté.

Abordant la célébration de la Journée internationale de la femme, Zineb estime qu'une journée ne suffit pas à célébrer la femme, "le 08 mars pour moi est la journée internationale des droits de l’humanité, un rendez-vous annuel de réflexion, de constat et de mise en place de mécanismes pour faire face aux contraintes liées à l’accès de la femme à la scolarité, à l’emploi, aux postes de responsabilité politique ou économique et aux droits et obligations en tant que mère, chef d'entreprise, employée ou ministre", a-t-elle dit.

"Il faut dépasser les clichés féministes qui montrent la femme comme étant un être faible, victime et sous-estimée et braquer plutôt les projecteurs sur sa force, son intelligence, sa patience et ses accomplissements", a-t-elle plaidé.

"Ma plus grande attente aujourd’hui, et qui est liée à mon domaine, c’est que l’on supprime tous les événements (forums, colloques, séminaires…) +Spécial Femme+, qui sont des éditions spéciales qui catégorisent la femme et montrent ses accomplissements exceptionnels dans tel ou tel domaine, je ne veux plus qu’on soit considéré comme une exception mais plutôt une partie intégrante et active dans les événements internationaux et qu’on lutte contre les stéréotypes liés au genre", a-t-elle ajouté.

"Le Maroc lutte tous les jours à travers ses acteurs économiques et politiques pour l’émancipation de la Femme en commençant par le code de famille, le plan IKRAM pour la promotion de l’égalité entre les sexes et dernièrement la loi sur la lutte contre les violences. Le Royaume se démarque ainsi en Afrique et dans le monde Arabe comme étant un modèle dans le domaine de la promotion de la femme", s’est félicitée Zineb.

En définitive, à travers sa présence, ses activités, son engagement et sa ferme détermination, Zineb reflète ainsi l’image d'une femme marocaine courageuse et engagée qui a réussi à s'imposer dans un domaine spécialisé et bien représenter son pays.

Avec MAP

Revue de presse

Les entretiens du symposium

Actualités

Google+ Google+