lundi 23 juillet 2018 06:24

Kenza Aqrtit, ou la marocaine consacrée à l'accompagnement des partis et des institutions politiques au Népal

Kenza Aqrtit, experte marocaine dans le domaine politique et démocratique, est l’une des compétences internationales rares et distinguées qui portent haut le flambeau de la promotion et du développement des piliers institutionnels au Népal, en guidant les efforts dédiés à l’accompagnement des partis et des organismes politiques dans ce pays asiatique.

Mme Aqrtit, qui dirige le bureau de l'Institut National Démocratique pour les Affaires Internationales (NDI) au Népal, fournit des divers services pour le soutien technique, la supervision et l'orientation stratégique des entités politiques, garantissant une communication avec les partis politiques, le Parlement fédéral et le gouvernement, en particulier le département du Premier ministre et l’autorité nationale pour la reconstruction.

Dans un entretien accordé à la MAP, l'experte marocaine a fait savoir qu’elle a consacré une grande partie de son parcours professionnel à l’accompagnement et au soutien des acteurs et des institutions politiques et administratives de plusieurs pays, ce qui lui a permis de s’ouvrir sur des expériences internationales aussi riches que diversifiées.

Titulaire d’une licence en littérature anglaise à l’Université Mohammed V de Rabat, Mme Aqrtit a décroché en 1995 la bourse américaine Fulbright pour un master en affaires publiques et internationales, avec comme spécialité "Politique étrangère et sécuritaire américaine".

Deux ans plus tard, elle a obtenu son diplôme de l'Université de Pittsburgh à Pennsylvanie après avoir entamé également des études au niveau de l’université américaine à Washington.

L’experte marocaine, qui a obtenu la bourse de l'université de Stanford en 2006, a précisé qu’elle compte à son actif une série de stages au sein de plusieurs organismes internationaux, notamment l’Institut International du développement du management à Pennsylvanie, le Groupe de la politique étrangère des femmes (WFPG) à Washington et l'Institut National Démocratique pour les Affaires Internationales à Washington.

"J'ai entamé mon parcours professionnel avec le NDI au Maroc, puis au Koweït, en Jordanie, au Liberia et au Népal. Je me suis chargée également de missions de courte et moyenne durées pour le NDI notamment en Algérie, en Mauritanie, au Liban, en Egypte et en Iraq", s’est-elle rappelée, évoquant son passage au niveau de l'organisation canadienne "Droits et Démocratie" à Montréal en 2011-2012, en tant de directrice adjointe pour la région de l'Amérique Latine et de l'Asie.

Et de préciser qu’elle a pu, grâce à ces différents déplacements, regrouper quelque 18 expériences professionnelles réussies au sein du NDI, une organisation américaine présidée par Madelaine Albright.

Mme Aqrtit devient ainsi la seule femme arabe, maghrébine, marocaine et musulmane qui occupe un haut poste de responsabilité au sein du NDI, notamment en tant que représentante du NDI au Népal depuis 2013, et membre du Haut comité stratégique du NDI, qui évalue et trace les directives stratégiques de l'organisation internationale qui compte 60 bureaux à travers le monde.

Avec MAP

Revue de presse

Les entretiens du symposium

Actualités

Google+ Google+