samedi 31 octobre 2020 05:11
×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 213

En postant sur sa page une photo d'une femme voilée sur une plage de France,avec le commentaire suivant "La France est un Etat laïc : Il convient de l’aimer, de respecter sa culture et le droit des femmes, ou il convient d’aller vivre ailleurs !",  Nadine Morano, ancienne ministre de N. Sarkozy a créé le buzz politique de la semaine.

Le printemps arabe qui a tant fait rêver et espérer en un avenir meilleur, s'est transformé finalement en véritable cauchemar. Du chaos politique et économique à la terreur jihadiste en Syrie et Irak, une terreur qui tue et persécute. La nouvelle stratégie des jihadistes dans leur conquête du pouvoir au nord de l'Irak et la facilité avec laquelle ils progressent, démontrent d'une part la fragilité des Etats arabes de la région et d'autre part l'erreur politique majeure et l'inconscience de tous ceux qui ont joué avec le feu en apportant le soutien aux ténébreux jihadistes.

Une génération Gazaouie est née, c'est celle de la solidarité. On a beau leur dire qu'il ne faut pas ''importer le conflit israélo-palestinien'' en France, on a beau les traiter d'antisémites pour les culpabiliser, on a même cherché à leur interdire de défiler en invoquant les atteintes à l'ordre public, le désir de solidarité et l'indispensable compassion avec la population martyre de Gaza ont été les plus forts...

 

La deuxième décennie du 21ème siècle a commencé avec les générations net nées dans l’ère du numérique et des révolutions printanières arabe. Dans la presse électronique, dans les journaux télévisés et chez les buralistes, on peut trouver une littérature dense de tous les articles de la culture mondialiste et plus particulièrement ceux qui traitent des questions des droits de l’Homme.

Les derniers évènements liés à la tragédie de Gaza et à la prise de position du pouvoir socialiste en France ont fait perdre la boussole aux franco-maghrébins qui croyaient avoir trouvé au PS un allié politique, du moins pour une large majorité d'entre eux qui avaient apporté leur soutien et leur voix à François Hollande aux dernières élections présidentielles et législatives.

Comment peut-on se mettre devant son clavier pour écrire sans parler de la tragédie que vivent les palestiniens de Gaza. Nous avons tous en tête les images insoutenables d'enfants palestiniens déchiquetés par les bombes et de civils innocents sans défense, nous vivons tous un traumatisme collectif dans l'impuissance et la colère. Hélas tout ce que nous pouvons faire c'est exprimer notre solidarité et de dénoncer cette énième barbarie de l'Etat d'Israel et de son armée. Chaque bombardement, chaque victime, nous éloignent de plus en plus d'une paix tant souhaitée et d'une cohabitation pacifique entre juifs et arabes de Palestine.

La politique peut être assimilée à un art dans certains cas. Bien sûr qu'il s'agit d'un art à multiples facettes : l'art de séduire les électeurs, celui de convaincre et de se vendre au détriment de son adversaire, mais aussi des esquives lors des grandes crises.

L'Amérique fait face à une crise majeure d'arrivée massive de migrants via la frontière Mexicaine. Malgré le renforcement de la surveillance par les américains, d'une frontière qui s'étale sur 3200 km de l'atlantique au pacifique.

Revue de presse

Actualités

Google+ Google+