Gestion de la diversité culturelle au Canada

mardi, 13 février 2018

Le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) a organisé, ce mardi 13 février 2018 dans son stand au Salon du livre de Casablanca, une table ronde sur la « gestion de la diversité culturelle au Canada ».

J6 TR 2 RifkiMme Fayrouz Fawzi, docteur en sociologie d’immigration et consultante en droit d’immigration à Montréal, M. Abdelkader Filali, docteur en sciences politiques de l'Université d'Ottawa et M. Moulay Hicham Mouatatid, politologue et doctorant en études du religieux contemporain à l'université de Sherbrooke, ont participé à cette table-ronde modérée par M. Aziz Rifki, chargé de mission au CCME.

Moulay Hicham Mouatatid : conjuguer le pluralisme marocain au cosmopolitisme canadien

J6 TR 2 HICHAMPour M. Mouatadid, la communauté marocaine au Canada « a un niveau d’enseignement élevée car l’immigration dans le pays est sélective ». Les Marocains du Canada ont l’avantage d’être originaire d’un pays à la culture millénaire et plurielle et doivent relever le défi de s’intégrer dans la société cosmopolite canadienne.      

Selon lui, le gouvernement canadien met en œuvre toute une série de dispositions administratives et juridiques pour l’intégration des communautés immigrées mais ne doit pas exclure « la coopération avec les membres de ces communautés pour l’aider à leur encadrement, notamment en ce qui concerne les affaires religieuses ».  

En ce sens, et suite aux derniers actes terroristes qui ont touché le pays, « prévenir la radicalisation et surtout le passage à l'acte doit faire l’objet d’un partenariat entre le Canada et les pays d’origine afin de faire face au radicalisme d’une part et à l’islamophobie et le racisme qui en sont des conséquences directes ». 

Enfin, M. Mouatadid a tenu à expliquer qu’en référence à l’histoire du Canada et des Etats-Unis, « le terme migrant devrait être dépassé car on est tous des migrants, ce qui diffère c’est juste la date d’arrivée ».    

Mme Fayrouz Fawzi : la femme joue un rôle important dans l’intégration

J6 TR 2 FayrouzDans son intervention, Mme Fawzi a affirmé que « la femme marocaine au Canada participe activement au développement du pays et à l’intégration de sa famille » mais rester en marge de cette intégration quand elle n’est pas éduquée ou quand la maîtrise de langue d’accueil lui fait défaut.

 Malgré les difficultés, la femme marocaine est porteuse d’une valeur ajoutée dans la société canadienne car « elle hérite du Maroc d’un patrimoine de passerelles entre les traditions et les cultures ».  

 Selon Mme Fawzi, « le développement économique et la lutte contre la dénatalité sont les objectifs premiers escomptés de l’immigration canadienne qui ne place l’interculturalité qu’en troisième position. « Un classement qu’il faut peut-être revoir car si les communautés immigrées réussissent de s’intégrer, ces objectifs seraient plus faciles à réaliser ».    

 Concernant les actions associatives qui encouragent l’interculturalité, Mme Fayrouz précise qu’elles « sont en effet existantes mais demeurent insuffisantes pour réussir l'intégration de la communauté marocaine » et surtout pour neutraliser les stéréotypes véhiculés par les média et qui altèrent l'image de l'immigré.

Enfin, Mme Fayrouz a invité « les femmes marocaines à faire plus d’efforts pour concilier entre leurs traditions et les valeurs de la société canadiennes ».

Ablelkader Filali : les Marocains sont appelés à s’organiser en think thank

J6 TR 2 FilaliM. Filali a quant à lui indiqué dans son intervention que « l’approche sécuritaire est dominante dans le traitement des communautés immigrées », ce qui « doit être inversé par les immigrés eux-mêmes qui sont appelé à s’organiser en groupes de réflexion » car ils sont, dans des pays comme le Canada et les Etats-Unis, des références pour les partis groupes.

Il a aussi appelé à « améliorer l'offre culturelle marocaine au Canada qui doit mettre en valeur la diversité de notre patrimoine millénaire ».

La rédaction

Revue de presse

Les entretiens du symposium

Actualités

Google+ Google+