Marrakech : 15 projets pour pérenniser la culture judéo-marocaine

jeudi, 15 novembre 2018

Placée sous le titre "Juifs marocains: force de proposition – force de mobilisation’’, l'objectif de cette séance fut de permettre aux invités de présenter des projets ou de faire des recommandations de nature à pérenniser notre identité et renforcer les liens entre le Maroc et ses diasporas. 

Le psychanalyste et membre du Conseil de la communauté marocaine à l'étranger (CCME) M.Paul Dahan a présenté le projet d'une exposition intitulée "l'autre c'est moi" et qui a pour ambition de mettre en valeur la coexistence entre Juifs et Musulmans.  

"Par mon travail documentaire je mets l'accent sur l'importance de la mémoire dans la vie de chacun d'entre nous", a indiqué Paul Dahan ajoutant que ses recherches sont une thérapie pour toute personne qui a expérimenté le processus de migration.

"Plus de 5 millions de Marocains vivent à l'étranger et trouvent en eux  des manques à combler pour se comprendre soi-même", a-t-il poursuivi. " Ce travail est pour nous ré-approprier notre Maroc, notre histoire, notre indentité"

M. Dahan a organisé une vingtaine d'expositions de par le monde qui ont attiré près de 200.000 visiteurs. Il collectionne des milliers d'objets et de manuscrits dans toutes les langues qui prouvent que "le judaïsme n'est pas à part mais fait partie de cette complexité qui enrichit le Maroc et qu'il s'agit de maintenir".

Il a saisi cette occasion pour remercier le CCME qui "a toujours cru en mes projets et en la nécessité de réhabiliter l'histoire judéo-musulmane" et présenté au public l'exposition itinérante "ce Maroc et l'Europe, six siècles dans le regard de l'autre" réalisée par le CCME et le Centre de la culture judéo-marocaine (CCJM).

La séance aussi connu la participation de Laurent Abraham, homme d'affaires et leader de la communauté à Montréal. Il y a présenté le projet de réaliser une plateforme de laboratoires médicaux de pointe en Amérique du Nord, en Europe mais surtout au Maroc.

Laurent Abraham a pour objectif de créer des centres d'excellence spécialisés dans le traitement du cancer par la protonthérapie qui n'existe qu'aux Etats-Unis.

Acteur associatif, Laurent Abraham voudrait aussi développer les structures de l'école juive communautaire talmudique au Canada pour atteindre une capacité d'accueil de 800 élèves d'ici 5 ans. 

"90% de nos étudiants sont du Maroc, je voudrais les relier à leurs pays d'origine pour le redécouvrir".

Autre projet phare de cette séance, Abensour, un étudiant à Jérusalem qui voudrait développer une plateforme de recherches pour l'intersection des cultures et des théologies juives et musulmanes.

"Il n'ya a pas que le folklore et la musique que nous avons en commun, à un moment de l'histoire nous avons aussi partagé la science et la culture dans son sens le plus large", invitant à réaliser un projet de recherche universitaire pour "mettre en commun le travail qui a été fait au niveau de la théologie juive et la comparer à la théologie musulmane pour une meilleure compréhension de l'autre".

Pour sa part, Mme Najat Azmy, membre du CCME, a présenté le projet d'une plateforme pour le dialogue et le partage entre Juifs et Musulmans d'origine marocaine en France.

Najat azmi

Au sein de la l'association "Les passerelles du savoir", "Juifs et Musulmans marocains vont promouvoir auprès de européens le modèle marocain de vivre ensemble".

Un partage d'expériences pour retisser les liens avec notre histoire riche et plurielle  afin de  "s'ériger contre les violences comme y avait appelé Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans son discours du 20 août 2016".

Pour sa part, le Rabin Michel Serfaty qui tient également un projet pour promouvoir le modèle marocain du vivre-ensemble, a d'abord mis en avant les obstacles de la construction de l'amitié judéo-musulmane. 

"Les ministres de l'éducation, les associations, les  associatifs et l'islam radical sont pour leurs actions les raisons ou en tout cas les obstacles de cette haine du Musulman qui n'a pas encore de nom et la haine des Juifs appelée antisémitisme".

Il appelle de ce fait à des actions organisées en 3 volets :  le recrutement et la Formation des Musulmans des quartiers de France pour promouvoir l'exception marocaine de coexistence, la création d'une revue du dialogue judeo-Musulman puis la création en France à partir de la maison du Maroc à Paris d'un centre de dialogue judéo-musulman dans l'esprit de l'exception marocaine".

SE Serge Berdugo,Secretaire général du Conseil des communautés israélites du Maroc, a saisi cette séance pour présenter à son tour la nouvelle version du site "mimouna.net".

" Il s'agit d'un site Web établi sur la base d'un cd-rom qui a été réalisé en 1997 au Canada par une équipe de 140 personnes dirigés par Yolande Cohen".

Financé par Edmond Safra, le CD-ROM et de ce fait le site est extrêmement complet : "documents, vidéos, musique et contenus directement adressés aux jeunes qu'ils soient marocains, juifs ou musulmans".

L'architecture du site en construction a été exposée par George Sebat, responsable de l'audiovisuel au sein de la Fondation de la culture juive marocaine. On y trouvera entre autres l'histoire des villes marocaines et une carte des cimetières et lieux saints.

CCME

Revue de presse

Les entretiens du symposium

Actualités

Google+ Google+